1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?

Discussion dans 'Fraisage' créé par deckelite, 7 Juin 2008.

  1. deckelite

    deckelite Compagnon

    Messages:
    1 202
    Inscrit:
    1 Mai 2008
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    Ben oui, une pièce toute simple qu'on a sur presque chacune des machines qu'on utilise, mais à regarder plus près, peut-être un des exercices de fraisage/rabotage/ajustage les plus compliqués qui soient :

    Je veux parler d'un lardon cônique, de ceux qui servent à ajuster les coulisses à queue d'aronde. C'est une pièce sur laquelle il y a des pentes sur les quatre faces, alors comment sont-ils fabriqués ? Mystère pour moi.... J'ai bien pensé à plusieurs mêlant fraisage et peut-être rectification, mais il me semble avoir lu que le rabotage était utilisé car le procédé générait moins de tensions internes dans la pièce. Vu la forme d'un lardon, les déformations à l'usinage ou au bridage doivent être très difficiles à gérer.

    Mais il n'y a pas que la fabrication ! Je peux arriver à concevoir qu'on finisse par obtenir une forme très approchante avec un peu de peine, mais une fois ébauchés, comment sont ils grattés ?
    Je veux dire les gratter c'est pas grand'chose (ouais, encore que !), mais comment sont ils contrôlés dans l'assemblage dans lequel ils vont ? Une surface plane on peut poser une règle dessus ou la vérifier dans un marbre, mais le lardon... Il faut le mettre dans son logement et le serrer jusqu'à avoir le jeu correct. Alors après tout le glissement pas forcément tout à fait rectiligne nécessaire à la mise en place, que peut-il rester comme indications fiables sur la pièce, même avec des marqueurs style bleu de Prusse ?

    :hum:

    Là, si quelqu'un a des infos sur cette question, je serais preneur ! Ne serait-ce que par curiosité...Mais pas forcément uniquement pour ça !
     
  2. ordinerf

    ordinerf Compagnon

    Messages:
    3 990
    Inscrit:
    15 Février 2008
    Localité:
    aube
  3. JKL

    JKL Compagnon

    Messages:
    1 995
    Inscrit:
    1 Avril 2008
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    .........Je veux parler d'un lardon cônique,



    Bonjour,
    Un cône est une surface de révolution avec un axe donc parler plutôt d'un lardon à faces non parrallèles ou avec des faces en pente.
    Du moment que l'on sait mesurer les pentes à respecter, je ne vois de difficultés que dans le maintien de la pièce comme toujours avec les pièces de faible épaisseur. Si on utilise de la fonte d'acier l'idéal est un maintien par plateau magnétique.
    Le controle de la pente se fait facilement au pied à coulisse car le lardon doit offrir une surface ( la surface qui n'est pas en contact avec le coulisseau ) parfaitement parralèle à la deuxième glissière du coulisseau.
     
  4. deckelite

    deckelite Compagnon

    Messages:
    1 202
    Inscrit:
    1 Mai 2008
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    Ben sans vouloir t'offenser, si tu ne vois pas de difficulté autre que pour tenir la pièce, c'est peut-être que tu as mal regardé (ou alors, je suis un gros nullard, ce que je n'exclue pas :tatatata54: ).

    Je sais qu'avec un peu de jugeotte et de boulot, on peut arriver sans grand mal à usiner un lardon qui ressemble à peu près à quelquechose, mais ce qui m'interpelle est au delà de la réalisation d'un truc qui fonctionne à peu près.

    Si on se réfère à des normes comme celles de Salmon, l'ordre de grandeur de la précision à obtenir serait de 1/100ème sur 3 ou 400mm, mesuré sur le mouvement de cette coulisse.

    Et là, rien que la vérification au pied à coulisse me paraît optimiste.

    Grosso modo, on a deux faces parallèles (qui sont les deux tranches), et les deux grandes faces, qui doivent présenter entre elles la pente *exacte* pour rattraper le jeu de la coulisse et garantir sa géométrie. Les références à prendre ne sont pas évidentes, et il y a pas mal de reprises (avec retourne) à envisager.

    Si on considère que chaque opération peut-être une source d'erreur, si minime soit-elle, ce qui me pose question, c'est le mode opératoire qui permet de fabriquer un lardon qui ne vienne pas ruiner la géométrie d'une coulisse de machine outil...


    Pour ceux qui n'auraient pas bien visualisé ce que je mets derrière le terme de lardon cônique, voici un exemple (ce n'est pas facile à prendre en photo, car la perspective donne toujours un effet de "cône", donc faire ressortir le "cône" du lardon dans le "cône" de la perspective est assez ardu...

    IMG_1029.JPG

    IMG_1028.JPG

    IMG_1031.JPG
     
  5. noirvodka

    noirvodka Compagnon

    Messages:
    850
    Inscrit:
    1 Mai 2007
    Localité:
    dans mon atelier
  6. brise-copeaux

    brise-copeaux Compagnon

    Messages:
    7 378
    Inscrit:
    5 Janvier 2007
    Localité:
    Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    Bonjour à tous.

    Salut deckelite, cela ce fait sur une table de sinus et on en faisait 6 à 10 à fois, un seul c'est mission impossible, nous avions une machine spécifique qui faisait que cela mais en gros c'est une petite fraiseuse.
    Je vais essayer d'expliquer la manœuvre, c'est des plaques en fonte calibrées en épaisseurs par fraisage ensuite monter sur la table de sinus sur l'autre machine(cette table on pouvait la réglé à la seconde près) sur cette machine la tête est plus petit il y était monté un porte fraise scie inclinable de 0 à 90°très précis aussi.
    Donc tu vois un peut le montage, sur la table tu règle la pente du lardon et la tête tu règle la pente de la queue d'aronde et en route pour l'usinage des 6 ou 10 lardons à faire, quand c'est fait tu remets ta table de sinus à zéro et tu fait tes largeurs, j'ai oublié de dire la plaque est plus grande que les lardons c'est une fois finis que l'on coupe les bouts de la plaque et on récupères les lardons.
    Une petite précision les lardons sons toujours plus longs à l'usinage c'est aux montage que l'ajusteur déterminera çà cote final. Les plus longs que j'ai vu fini c'est 1300 millimètres
    Voila comment était fait les lardons dans une des nombreuses ou je suis passer.
    Si tu veux d'autres renseignements plus précis dit le. (°_°)

    Cordialement @ ++
     
  7. deckelite

    deckelite Compagnon

    Messages:
    1 202
    Inscrit:
    1 Mai 2008
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    Merci pour ces précisions Liaudet.
    Je vois un peu mieux le mode opératoire d'ébauche.
    L'usinage n'avait pas trop tendance à déformer les lardons ou de toutes façons ç'était repris au montage ?

    Et en parlant de ça, tu sais comment ils s'y prenaient vos ajusteurs pour le montage précis ?

    Le lardon que j'ai pris en photo est gratté des deux côtés, ce qui semble indiquer que le gars qui a fait le montage avait trouvé le moyen de vérifier le portage des surfaces dans la coulisse... Et là, je ne vois toujours pas.
    J'imagine que si on met du bleu sur le lardon pour voir où gratter, on doit en étaler à peu près partout lorsqu'on le glisse dans son logement et qu'on l'en retire, non ?
     
  8. phil916

    phil916 Administrateur

    Messages:
    5 490
    Inscrit:
    22 Août 2007
    Localité:
    Le pays du Comté
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    Mon maitre de grattage m'a montré çà mais je ne sais pas si le lardon était conique ?
    Le lardon est dégrossi à la fraiseuse.
    Une fois la machine grattée, il mesure l'espace avec des cales de précision puis rectifie un coté du lardon (celui en appui sur les vis de réglage) à la valeur relevée + quelques 100ième.
    L'autre coté est alors gratté sur la machine en se servant de la queue d'aronde comme référence.
     
  9. wika58

    wika58 Modérateur

    Messages:
    10 370
    Inscrit:
    17 Décembre 2006
    Localité:
    F-54560 / Lorraine
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    Bonjour à tous,

    Je me permets d'utiliser ce post pour poser une quetion sur les lardons "standards" sans créer un nouveau sujet pour une simple question... :roll:

    Voilà, sur mon tour (Hobby 460) j'aurais à refaire un lardon pour le petit chariot (trainard???).
    En quelle matière faut-il le faire?
    Quelle est la façon la plus simple de le faire?
    Merci.
     
  10. ordinerf

    ordinerf Compagnon

    Messages:
    3 990
    Inscrit:
    15 Février 2008
    Localité:
    aube
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    il y a un truc qui m'échappe, sur vos machines il y a des vis de réglage pour bien aligner vos lardons ?
    si oui, les lardons peuvent être fait par fraisage d'un ou des deux bord concerné avec une fraise en queue d'arronde ou une fraise classique penché du bon angle.
    si non, je pige pas comment vous régler le jeu.
    sur les petits tour il y a des lardons en plastique ou juste une lamelle rectangulaire glissée dans l'espace ou devrait prendre place le lardon.
    je pense qu'après usinage du lardon sur fraiseuse on peut rectifier les faces de contact avec une petite meule monté sur la fraiseuse et pour la 2ème face retourner le lardon et se servir de la 1ère face, de cales et d'un comparateur pour approcher au plus pret de la précision souhaité.
     
  11. deckelite

    deckelite Compagnon

    Messages:
    1 202
    Inscrit:
    1 Mai 2008
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    Les lardons dont je parle se règlent au moyen d'une vis qui permet de les enfoncer longitudinalement plus ou moins dans leur logement (donc, parallèlement à la coulisse).

    Comme le lardon présente une pente (le fameux "cône"), plus on le rentre, plus il rattrape le jeu entre la coulisse mâle et la femelle. Et sur toute sa longueur, naturellement.

    Les lardons "standards" dont parle Wika sont de simples plaques aux faces parallèles deux à deux, qui sont appuyés au moyen de vis de pression dont le nombre dépend de la longueur de la coulisse. Cette fois, les vis de réglage agissent donc perpendiculairement au lardon, et chacune pour une portion donnée. Le rattrapage du jeu implique le réglage individuel de chaque vis.

    Beaucoup plus simple à réaliser, mais moins beau d'un point de vue mécanique !
     
  12. brise-copeaux

    brise-copeaux Compagnon

    Messages:
    7 378
    Inscrit:
    5 Janvier 2007
    Localité:
    Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    Bonjour à tous.

    Salut deckelite, oui l'explication donner c'est pour le dédit des lardons, ils étaient repris sur une fraiseuse donc la table était spécifique inclinée aussi mais dans de sens horizontal. çà prenait une dizaine de lardons en même temps ils étaient empilés puis pousser l'un contre l'autre et brider sur les bouts et la juste un passage du tourteau pour un dixième maxi ensuite demi-tour des lardons avec le même mode de fixation re-réglage de table et passe de finition.
    Il recoupait 7mm à chaque bout ensuite çà passait aux ajusteurs. Donc eux il les passaient à la presse poussé en bout à 10 bars dans une matrice en passant un fil de plomb pour déterminé çà longueur final et voir si il était bon niveau portage.
    Si tout était ok çà passait à le coupe puis fraisage pour la rainure et embrèvement pour la contre vis cela fini çà passait sur la machine à virgules pour les petits bains d'huile sur deux faces.
    Il était très rare que les ajusteurs aillent étaient obligés de retoucher les lardons manuellement sauf pour les grands.
    PS: le fil de plomb est un moyen très précis pour connaitre le portage sur toute la longueur.

    Pour répondre à wika58, si le réglage ce fait par pousser sur le lardon tu peut le fait en fonte, par contre si c'est par pousser latéral vaut mieux le refaire en plastique ou en bronze ou laiton.

    Pour ordinerf, il faut savoir qu'un lardon ne dépasse rarement les 1° sauf pour les petits, çà tourne pour les moyens entre 25 seconds et 50 secondes et les très grands moins de 25 secondes donc sur une fraiseuse traditionnelle c'est pas évident.(°_°)

    Cordialement @ ++
     
  13. ordinerf

    ordinerf Compagnon

    Messages:
    3 990
    Inscrit:
    15 Février 2008
    Localité:
    aube
  14. deckelite

    deckelite Compagnon

    Messages:
    1 202
    Inscrit:
    1 Mai 2008
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    Donc si je te suis bien, le fil de plomb, ce serait une sorte de "plastigage" (tu sais, le truc qu'on utilise pour vérifier le jeu entre les coussinets de bielle et le vilebrequin) pour lardons ?

    Waw ! Je ne savais même pas que ça existait...

    Ce qui m'épate, c'est qu'on arrive à avoir une lecture fiable après le mouvement de va et vient (introduction /extraction du lardon) des pièces entre elles. Je veux dire que le plastigage, on le met, on serre et on démonte. Il n'ya pas de mouvement des pièces les unes par rapport aux autres.

    Ca doit bien marcher, puisque vous faisiez comme ça, mais j'avoue que j'aurais pas cru !

    Tu n'as pas gardé de photo de la machine qui faisait les lardons ? C'était une fraiseuse classique adaptée à la tâche avec une table sinus ou quelque chose dans le genre, ou une bécane prévue dès le départ pour cette tâche spécifique ?

    En tous cas, merci de tes infos !
     
  15. TREBOR_7

    TREBOR_7 Compagnon

    Messages:
    1 413
    Inscrit:
    24 Avril 2008
    Localité:
    Saint Martin de Crau (13)
    Fabrication d'un lardon... Quelqu'un sait comment ?
    Bonsoir à tous
    la technique du Pb était utilisée dans d'autres domaines pour des réglages de // sur de grosses machines...(aujourd'hui remplacé par des jauges de contraintes)
    Mais dans ce cas, le fil doit être entre le lardon et la partie fixe de la glissière...
    Sur ce lardon conique, il n'y a que 3 faces qui "travaillent"la supérieure, la // à l'axe X (côté table ou chariot) et la conique côté bâti.
    La réelle difficulté est de connaître l'angle exact, ensuite avec une visu et un comparateur de qualité (et beaucoup de patience!!) ou une table sinus, cela me semble réalisable, du moins dans les dimensions de celui que tu tiens en main!
    Le portage au bleu sur une machine non neuve....oui mais bon...quant au grattage, comme l'a dit Liaudet, c'est pour la retention d'huile, mais pas obligatoire..
    Bon courage, en tout cas
    A+
     
Chargement...

Partager cette page