1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Etau : socle tournant

Discussion dans 'Accessoires et outils de coupe pour tournage' créé par Paddy67, 29 Décembre 2014.

  1. Paddy67

    Paddy67 Nouveau

    Messages:
    7
    Inscrit:
    16 Janvier 2012
    Etau : socle tournant
    Bonjour,

    Je me pose la question.

    Y a t il un réel intérêt à avoir un socle tournant sous un étau?

    Pour ceux qui ont ce dispositif sur leur étau, vous en servez vous régulièrement ?

    Si vous devez scier à 45°, vous tournez votre base ou vous ajustez votre position?

    Est ce que cela fragilise à terme la stabilité de l'étau?

    Merci pour vos avis sur ce "petit" sujet.
     
  2. ferdi26

    ferdi26 Ouvrier

    Messages:
    414
    Inscrit:
    13 Octobre 2014
    Localité:
    drome
    Etau : socle tournant
    Bonsoir
    Ce n'est pas indispensable mais très pratique quand tu doit fixer une pièce pas pratique à positionner comme cela tu peux l'orienter dans le sens que tu veux ou parfois une pièce très longue et qui touche quelque part .
    ferdi
     
  3. Robert

    Robert Ouvrier

    Messages:
    293
    Inscrit:
    13 Mars 2007
    Localité:
    Belgique
    Etau : socle tournant
    Il existe des étaux à machoires paralleles qui permettent la rotation parrallelle ou perpendiculaire au plan de travail. Appelé également étaux multifonction.
     
  4. yvon29

    yvon29 Ouvrier

    Messages:
    435
    Inscrit:
    31 Juillet 2012
    Localité:
    Fontainebleau
    Etau : socle tournant
    Bonsoir
    J'ai plusieurs étaux un seul a une base tournante et en fait je ne m'en quasiment jamais sauf quand .... c'est nécessaire et là je l'apprecie ...
    Je pense que ça ne nuit pas à l'assise de l'etau sur le bord de l'établi : c'est même mieux puisque sur le Sambre-et-Meuse la plaque sous l'étau comporte 3 trous et le trou en + se trouve à l'arrière

    Une chose qui est très importante est qu'il faut que le mors fixe ne ssoit pas au dessus du plan de travail mais au dessus du vide pour qu une pièce longue puisse être prise à la verticale
     
  5. Okapi

    Okapi Compagnon

    Messages:
    3 366
    Inscrit:
    20 Août 2012
    Localité:
    Suisse Romande
    Etau : socle tournant
    Pour utiliser deux étaux sur colonne, je donne juste mon avis sur les points les plus utiles au quotidien, primo, je range l'étau dans l'axe où je ne m'accroche jamais quand je voyage dans l'atelier. :smt003

    En fait on a ou on prend des habitudes, notamment par rapport à son éclairage, si on scie au bocfil par exemple le trait est plus ou moins visible suivant la position, parfois on travaille aussi en posant le coude ou l'avant-bras sur l'établi, après, moi j'aime bien scier parallèlement à l'établi et pas perpendiculairement, ainsi le copeau ne tombe pas sur l'établi et ce qui s'y trouve.

    Je précise que je positionne toujours mes étaux à l'angle gauche de mon établi, et que j'aime bien travailler haut d'où aussi le fait de mettre les étaux sur colonne réglable.

    On devient plein de manies avec le temps, souvent elles sont transmises à nos apprentis, mais le confort reste le plus important de toute manière.
     
  6. JASON

    JASON Compagnon

    Messages:
    863
    Inscrit:
    14 Novembre 2010
    Localité:
    MARSEILLE
    Etau : socle tournant
    Bonjour,

    La justification de l'étau à socle ou "base tournante" dépend de que l'on veut faire avec, de l'espace dont on dispose, du métier que l'on exerce, etc... !

    Généralement dans les vrais ateliers de mécanique il n'y en a pas....

    A noter que pour les gros étaux sollicités par de gros efforts, les bases tournantes "fragilisent" l'ensemble.

    JASON
     
  7. yvon29

    yvon29 Ouvrier

    Messages:
    435
    Inscrit:
    31 Juillet 2012
    Localité:
    Fontainebleau
    Etau : socle tournant
    Bonjour
    Jason comme je le mentionne plus haut la plaque sous l étau étant plus grande on a un meilleur appui sur l établi de plus il y a trois boulons au lieu de deux
    Je ne pense pas que ça fragilise puisque au contraire l appui sur la surface de l établi qui est le plus souvent du bois se fait sur une plus grande surface

    Par contre, je ne me souviens plus si dans l atelier que nous avions, les étaux des ajusteurs étaient tournant ou pas...

    NB j'ai remplace les vis d origine par deux vis H M14 qui peuvent de plus être serrées plus fort

    Et j ajoute à ma signature habituelle : mettez des manches à vos limes 8-)
     
  8. Okapi

    Okapi Compagnon

    Messages:
    3 366
    Inscrit:
    20 Août 2012
    Localité:
    Suisse Romande
    Etau : socle tournant
    Pour qu'il n'y ait aucun malentendu par rapport à ce que j'ai dit plus haut, j'ignore ce qu'est un vrai atelier de mécanique dans ce sens, je suppose pour de la réparation de machines ou autres lorsque l'étau à table sert à taper ou à plier du métal, étau en acier d'ailleurs la plupart du temps, pour ma part Yvon, je n'ai jamais vu d'atelier de mécanique de précision qui n'ait son Gressel prismatique tournant et/ou à colonne(où je serai le premier à taper sur celui qui l'approche avec un marteau même petit…) par poste de travail, je verrais mal ajuster un angle au tiers-point de 3"/ taille de 4 en me penchant de côté sur ma pièce, c'est là où il faut vraiment faire la différence sur l'emploi des étaux avec base mobile ou montante en fonte prismatiques, on ne tape jamais sur ces étaux-là, et les étaux à table fixes en acier, il y a aussi des étaux tournants faits pour les travaux de force avec une technologie différente de construction basés le plus souvent sur un cône alors que ceux de mécanique fine sont en fonte avec une bague de serrage pour la rotation faite comme un étau de fraiseuse d'outilleur.

    Il faut d'ailleurs faire attention avec les étaux, c'est comme les enclumettes, on devient vite accro et pour finir on en a une demi-douzaine sur l'établi. :roll:

    Petite piqure de rappel HS en souvenir d'apprentissage pour ceux qui ont fait l'ajustage, vous vous souvenez sans doute de l'exercice de travail en creux sur un bout de plat, et des yeux qu'on a fait quand le maitre de techno nous l'a demandé… :smt003
     
  9. serge54

    serge54 Ouvrier

    Messages:
    434
    Inscrit:
    1 Novembre 2012
    Etau : socle tournant
    bonjour a tous je voulais justement vous en parler ,j'ai un sambre et meuse de110mm lorceque je veux faire des efforts lateraux l'embase tournante est un géne dommage ,ou il faut bien bloquer les vis de réglage voila merci
     
  10. Okapi

    Okapi Compagnon

    Messages:
    3 366
    Inscrit:
    20 Août 2012
    Localité:
    Suisse Romande
    Etau : socle tournant
    Alors, si c'est un étau trapézoïdal en fonte, ce n'est pas fait pour des efforts en rotation, et si c'est un étau acier, souvent il y a eu de la graisse ou de l'huile dans le mécanisme rotatif, en plus les boulons de blocage sont morts la plupart du temps, trois points à contrôler donc. :wink:
     
  11. bry

    bry Apprenti

    Messages:
    120
    Inscrit:
    14 Août 2008
    Localité:
    Auvergne
    Etau : socle tournant
    Et autant en réserve...? :smt007
     
  12. mig45

    mig45 Compagnon

    Messages:
    642
    Inscrit:
    28 Février 2008
    Localité:
    orleans
    Etau : socle tournant
    Bonsoir
    toute ma vie j'ai fait de la mécanique et de l'ajustage, et j'ai toujours utilisé un etau sambre et meuse avec base tournante
    cordialement
     
  13. Okapi

    Okapi Compagnon

    Messages:
    3 366
    Inscrit:
    20 Août 2012
    Localité:
    Suisse Romande
    Etau : socle tournant
    Mon épouse qui me conduit partout veille à ce que je limite mes achats Bry :???: , et comme elle connaît très bien le travail d'atelier difficile de passer au travers, mais deux étaux au moins suivant le type de travail sont nécessaires d'après mon expérience, sur mon Gressel de 80mm.(malheureusement plus disponible) j'ai carrément choisi de monter des mors en laiton avec une rainure à 90° dans le sens de la longueur pour serrer des axes délicats par exemple.
    L'enclumette est le complément car on ne prend pas la table de l'étau pour frapper, juste pour pointer à la limite ou faire des rivures en laiton ou métal mou.

    Un catalogue intéressant à consulter sur le sujet des bases ou des formes de mors par exemple est celui-ci.
     
Chargement...

Partager cette page