1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Etau pour etau limeur?

Discussion dans 'Etaux limeurs' créé par koye, 18 Septembre 2011.

  1. koye

    koye Compagnon

    Messages:
    680
    Inscrit:
    28 Juin 2010
    Etau pour etau limeur?
    Bonjour,

    je me rappelle avoir lu sur ce forum que les étaux pour EL étaient conçus de manière à encaisser les efforts de coupe sur le mors fixe. J'en conclue donc qu'un étau de fraisage ne convient pas. Pourtant, il me semble sur les images que je vois que ce n'est pas toujours le cas. De même on voit parfois l'étau monté "perpendiculairement" (mors parallèle au sens de poussée)... du coup je n'y comprends plus rien...Qui peut m'éclairer?
     
  2. castel-forte

    castel-forte Apprenti

    Messages:
    206
    Inscrit:
    29 Octobre 2009
    Localité:
    Moselle
    Etau pour etau limeur?
    Bonjour.

    pendant mon apprentissage et le peu que l'on utilisait un étau limeur dans l'atelier de mécanique où je oeuvrais, l'étau était toujours monté mors parallèles au coulisseau.

    André.
     
  3. MARECHE

    MARECHE Compagnon

    Messages:
    2 122
    Inscrit:
    6 Février 2011
    Localité:
    Nancy
    Etau pour etau limeur?
    Bonjour,
    Si on monte l'étau parallèle au coulisseau il faut serrer la pièce à mort et ne prendre que de petites passes, autrement l'outil va l'arracher! et en plus faire une grosse marque dedans. A éviter.
    Salutations
     
  4. heidi

    heidi Compagnon

    Messages:
    1 979
    Inscrit:
    12 Novembre 2009
    Localité:
    doubs besancon
    Etau pour etau limeur?
    Bonsoir,
    Propriétaire d'un chomiènne 350 depuis peu et absolument"vierge" sur l'utilisation des étaux limeurs je me suis posé la même question d'autant qu'un ancien m'a bien prévenu"attention ce sont des machines puissantes";pour l'instant je continue à visionner tous les postes avant de passer à la pratique
    La doc proposée sur le forum"passion usinage " aborde ces problèmes
    -essai à vide du coulisseau en utilisant la manivelle afin de vérifier le règlage de course
    -fixation de l'outil bien perpendiculaire à la SR pour qu'il puisse "dégager" en cas de désserage
    -ablocage énergique avec les mors // au déplacement du coulisseau quand on utilise l'étau;en cas de problème la pièce dégage sinon comme dit "mareche" il te reste deux demi étaux :P
    Je crois que le chomienne350 est équipé d'un limiteur de couple;je vérifierais sur la doc;le moteur ne fait que 1500w mais c'est tellement démultiplié que le couple est impressionnant;pour ma part j'abaisserais aussi un peu la valeur du thermique;un moteur qui force fait monter l'ampérage et la coupure est quasiment immédiate
    J'ai adopté la même méthode sur ma scie à ruban qui disjoncte parfois sur des gros bouts de chêne bien durs!! :o
    -il arrive fréquemment de surfacer des surfaces assez longues le serrage en travers serait douteux;la pièce aurait tendance à monter donc surfaçagetrès approximatif;par contre en clavetage sur courtes distances certains "costauds travaillent à l'opposé des mors" voir les très belles images de "trébor"
    Un des document interressant sur passion usinage est intitulé"cincinnati-shaper-utilisation ou alors le fascicule "chevallier" sur les machines à raboter;ils montrent les différents ablocages utilisés sans préciser ce fameux sens ;en plus c'est en anglais donc la lecture du texte m'apporte rien;il faudra que je demande à ma fille quand elle sera là;il faudra que je consulte aussi l'autre fascicule chevallier qui explique le règles des 6 "appuis " pour l'ablocage règle commune à toutes les machines;entant que débutant je serais enclain à jouer la prudence;même si le règlage coulisseau est bon on peut toujours se planter dans celui des avances;en plus les anciens ne restaient pas à coté de la machine donc en cas de coup de "Trafalgar" ça devait faire de l'animation dans l'atelier;plusieurs m'ont raconter avoir fait tout vaiser dans l'atelier!!remarque quand on fait une grosse connerie au tour ou à la fraiseuse c'est pareil :oops: vous aurez droit à un reportage pour les premiers copeaux :lol:
    Salutations de Franche comté :???: :wink:
     
  5. BRICOLO

    BRICOLO Ouvrier

    Messages:
    259
    Inscrit:
    2 Novembre 2008
    Localité:
    CHAMPAGNE-ARDENNES
    Etau pour etau limeur?
    Bonjour à tous
    Dans mon jeune temps , à l'époque au CET , en tant que futur ajusteur nous apprenions l'utilisation de l'étau limeur .
    Nous en avions des petits ainsi qu'un gros :Mammouth .Là nous faisions de gros copeaux bleus.
    Nous y faisons de l'ébauchage pour plus tard travailler à la lime , ensuitenous avons appris à faire des pièces en forme de T ( pour un petit étau d'horloger ) et des queue d'aronde .
    Plus tard j'ai eu l'occasion de travailler sur un trés gros avec commandes électriques pour faire de l'ébauchage .
    Pour en revenir à la position des mors de l'étau . Les mors étaient toujours positionnés parrallélement au coulisseau , sauf en position perpendiculaire pour l'usinage des extrémités des pièces . L'avance de la pièce allait vers le mors fixe .
    Ces mors étaient réglés à l'aide du comparateur .
    La pièce , posée sur des cales parallèles , l'étau serré , nous tapions de petits coups de marteau sur la pièce et contrôlions si les cales étaient bloquées .
    Si nous n'utilisions pas les cales , nous mettions 2 petites bandes de papiers sur les extrémités de la pièce , serrage de l'étau , et petits coups de marteau , on tirait légèrement sur les papiers , ce contrôle nous permettait de savoir si la pièce portait bien sur le fond de l'étau .
    Je vous assure qu'ensuite nous ne prenions pas de passes faibles sauf en finition .
    j'espère que mes explications sont assez claires et précises .
    Vous souhaitant une bonne soirée .
    Cordialement BRICOLO
     
  6. castel-forte

    castel-forte Apprenti

    Messages:
    206
    Inscrit:
    29 Octobre 2009
    Localité:
    Moselle
    Etau pour etau limeur?
    Re.

    Si celà peut aider...

    On nous enseignait d'usiner la pièce sur sa plus grande longueur, que le déplacement de la table devait se faire vers le mors fixe, qu'il ne fallait pas travailler contre le mors mobile d'une façon générale sauf si la forme de la pièce l'exigeait. Nous bridions également les pièces directement sur la table lorsque par ses dimensions et formes elle ne pouvait être maintenue dans l'étau. Nous utilisions les outils du tourneur, notamment l'outil à charioter et aussi un outil col de cygne. Je me rappelle également que nous devions incliner la semellel de quelques degrés, tout en maintenant l'outil vertical, pour que celui-ci ne talonne pas lors du retour rapide. Le dégagement avoisinait la valeur de la section de l'outil, l'engagement de deux.

    André.
     
  7. koye

    koye Compagnon

    Messages:
    680
    Inscrit:
    28 Juin 2010
  8. heidi

    heidi Compagnon

    Messages:
    1 979
    Inscrit:
    12 Novembre 2009
    Localité:
    doubs besancon
    Etau pour etau limeur?
    Re bonsoir,
    Merci à tous pour vos retours d'expérience;on retrouve dans la doc la pratique des coups de marteau,les cales,la toile émeri etc astuces évoquées ci dessus;en fait la doc est en américain mais avec mes souvenirs scolaires d'anglais j'arrive à comprendre quelques passages
    Les photos qui montrent certains "usinages spécifiques sont très parlantes ;les opérateurs de l'époque n'ont pas l'air d'être impressionnés;parfois ils sont même quelque peu exposés car ils ont les mains dans la trajectoire du coulisseau;vu les formes usinées ça devaient être des "champions"
    A bientôt aux premiers copeaux :wink:
     
  9. TREBOR_7

    TREBOR_7 Compagnon

    Messages:
    1 413
    Inscrit:
    24 Avril 2008
    Localité:
    Saint Martin de Crau (13)
    Etau pour etau limeur?
    Bonsoir
    BRICOLO a très bien résumé la situation. On utilisait même des ablocages par clames, pour du surfaçage de pièces plutot minces et longues.
    En ce qui concerne l'inclinaison du battant porte-outil, celà n'est nécessaire que lors du dressage des bouts des pieces, lorsque le mouvement d'avance est vertical! pour permettre à l'outil de s'écarter de la pièce pendant le retour...
    Le fait de préférer la mise // au coulisseau, de la pièce, est aussi une logique de rendement...les dégagements avants(5mm) et arrières(10mm) sont le mêmes quelle que soit la longueur de la course du coulisseau ....donc...
    Bons copeaux
    A+
     
  10. heidi

    heidi Compagnon

    Messages:
    1 979
    Inscrit:
    12 Novembre 2009
    Localité:
    doubs besancon
    Etau pour etau limeur?
    Bonsoir à tous,
    Dans le feu de l'action j'ai oublié de vous mentionnercet autre document disponible sur le forum"passion usinage" et publié par "enfield" à savoir"explications pour EL"je ne peux pas vous le mettre en PJ car je n'y arrive pas;les anciens"aguerris diront"mais oui bien sûr" et les autres dont je fais partie le visionneront X fois pour bien comprendre
    Je salue au passage "trebor";ton reportage et tes photos sont magnifiques!!bravo;la figure23 du document cité ci dessus correspond à ton"porte outil pour clavetage"pour le bridage ils utilisent une grose équerre un peu comme dans la vidéo de KARIM; ils appellent ça "rabotage de profil intérieur";toi tu brides la pièce tout simplement dans l'étau;l'usinage de la rainure dans le barbotin est impressionnant;plus tard quand j'aurais un peu "étau limer" je te recontacterais pour avoir des détails sur ton fameux PO à claveter
    Salutations de Franche Comté!! :wink:
    Nota: en ce moment je fais le chauffage central de mon sous sol atelier de 110 m2 en fer noir,donc coupe tube,ceintreuse MINGORI,clé à griffe,chalumùeau ect donc pas le temps de jouer avec le "Chomienne :oops:
     
  11. koye

    koye Compagnon

    Messages:
    680
    Inscrit:
    28 Juin 2010
  12. chabercha

    chabercha Compagnon

    Messages:
    5 208
    Inscrit:
    9 Janvier 2009
    Localité:
    FR84 Vaucluse
  13. boucqueneau

    boucqueneau Compagnon

    Messages:
    907
    Inscrit:
    23 Novembre 2009
    Localité:
    Belgique Quiévrain
  14. cetautomatix02

    cetautomatix02 Nouveau

    Messages:
    5
    Inscrit:
    23 Septembre 2011
    Etau pour etau limeur?
    l’étau limeur que l'on avait à l'atelier avait l’étau monté de façon à ce que le serrage se faisait face à la machine et c'est le mors mobile qui encaissait (sans rien dire 8-) )
     
  15. barbacane

    barbacane Ouvrier

    Messages:
    470
    Inscrit:
    3 Avril 2009
    Localité:
    Ile de France
    Etau pour etau limeur?
    Bonjour,
    Il y a la théorie, et la pratique.

    En théorie : Mors de l'étau perpendiculaires au mouvement de l'outil et mors fixe en arrière du mouvement de coupe ; on voit bien que c'est difficile à réaliser.

    En pratique : un étau de fraiseuse convient bien, mors parallèles au mouvement de l'outil, naturellement suffisamment serré pour l'effort de coupe demandé. C'est ce que je fais, sans aucun problème, avec ma petite machine (EL205 Cincinnati Chomienne).
    Voyez mes Vidéos, ça marche très bien, mais je ne prends pas des passes trop grosses.

    Amitiés
     
Chargement...
Articles en relation
  1. hb30
    Réponses:
    49
    Affichages:
    15 519
  2. natale
    Réponses:
    34
    Affichages:
    8 190
  3. REVOL
    Réponses:
    10
    Affichages:
    3 862
  4. Milodiou
    Réponses:
    29
    Affichages:
    1 051
  5. gabber
    Réponses:
    53
    Affichages:
    1 846

Partager cette page