1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Essais destructifs sur peintures

Discussion dans 'Blabla archive' créé par j.f., 9 Octobre 2010.

  1. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Essais destructifs sur peintures
    C'est gaston48 qui avait suggéré le test, je ne sais plus dnas quel sujet. Donc, à sa demande générale, voici le résultat de quelques essais.

    Comparaison (très sommaire) entre 4 peintures confrontées à 3 agressions.

    - Hammerite ancienne formule
    - Hammerire nouvelle formule (sans xylène)
    - Dulux Valentine Special fer
    - peinture acylique carrosserie brillant direct Spies Hecker ("laque à camion")

    Les Hammerite et la Dulux sont appliquées sur du métal simplement dégraissé, et ont durci depuis longtemps. la Dulux direct sur des tubes simplement dégraissés au white spirit, l'Hamerite nouvelle formule sur de la fonte dégraissée, l'Hamerite ancienne formule, ce sont les bavures sur le pot, et enfin la laque à camions sur une planchette ayant servi au réglage du pistolet (pas testé sur carrosserie !).

    Légende urbaine : "la laque à camions est plus solide que celle à voitures". C'est rigoureusement faux. Ce sont des peintures simplement moins chères à produire.

    agressions :

    - marteau
    - essence F
    - WD40
    - soude caustique à 36° Baumé (lessive de soude)

    Les hammerite résistent très mal au marteau. Elles sont connues pour s'écailler.

    La Dulux résiste très bien. En fait, elle ne s'écaille pas du tout.

    Poour l'crylique, tapez sur votre bagnole si ça vous chante... mais en principe ça ne s'écaille pas.

    essence F et WD40 ont le même effet. Ca attaque la Dulux : chiffon qui se teinte légèrement, peinture qui prend un aspect mat. Ca ne fait rien sur les Hammerite à la seule condition qu'elles aient plusieurs mois de durcissement.

    soude caustique, passée à l'éponge : ne fait rien à la Dulux. Mais semble attaquer très légèrement l'Hammerite nouvelle formule. J'ai testé sur du blanc cassé, avec des traces d'huile à glissières ayant fait des taches. Ca enlève pas mal les taches en insistant, mais l'éponge quand on la rince semble colorer un peu l'eau de la bassine. Aucun effet sur la laque à camions.

    L'éponge s'est transformée en une sorte de gelée glueuse.

    En fin de compte, ma préférence va à l'Hammerite.

    Ses inconvénients :

    - se tache facilement avec l'huile si on laisse un contact prolongé (je parle de mois, pas de jours)

    - s'écaille aux chocs

    Mais :

    - application directe

    - bonne résistance aux solvants

    - très bonne résistance aux rayures. On ne peut pas en dire autant des laques pour automobile ! Pour les raures, je veux parler de l'essuyage avec présence de copeaux. Mais il est connu que les rayures sur de la peinture blache se voient beaucoup moins.

    En résumé, l'Hammerite, c'est de la m..de, mais une bonne m...de.

    Le tour sera repeint avec. Faudra juste résister à l'envie de lui coller des coups de marteau.
     
  2. gaston48

    gaston48 Compagnon

    Messages:
    6 174
    Inscrit:
    26 Février 2008
    Localité:
    59000
    Essais destructifs sur peintures
    :smt108

    la résistance au choc ferait que la 2K auto est plus tendre ?

    Comme agression, il y a l’alcool à brûler et l’acétone aussi.
    Concernant la préparation de surface, je suis étonné de la tenue d’une 2K
    sans préparation particulière : test de pistolet, vieux godets de mélange
    bidule qu’on a peint vite fait pour finir. Sans compter un durcissement à
    cœur en 1 ou 2 jours, possibilité de lustrer.
    Reste l’application : pinceau ça passe pour les petites surfaces, mais au petit rouleau mohair,
    ça bulle, rien à faire, alors qu’une époxy que j’ai c’est impeccable.
    Il y a des mousses floquées maintenant qui tiennent aux solvants forts
    c’est peut être la solution.
     
  3. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Essais destructifs sur peintures
    Il suffit de voir les dégâts que font les ronces sur les bagnoles. Particulièrement visibles sur les 4x4 de couleur foncée. D'où un grand nombre de 4x4 de couleur blanche (je ne parle pas des saute trottoirs de bobos, mais de ceux qui servent à ce pour quoi ils ont été conçus). Et un marché pour les films de protection qui se collent sur les carrosseries.

    1er résultat Google : http://www.axe4.fr/film-protection-carosserie.htm

    et là le truc qui fait toujours rire :

    1ère vidéo http://www.dailymotion.com/video/x7oum4 ... arent_auto

    Et une peinture vernie y est plus résistante qu'une brilant direct.

    Ce qui se dit, en tous cas, c'est qu'une 2K auto/camion est plus "souple" qu'une peinture bâtiment. Il faut qu'elle puisse acompagner les mouvements et vibrations de la tôle.

    Ce soir, je prends une poignée de copeaux, et je raye de la peinture auto. 2K, durcie depuis des années, vert OTAN, (les réglages sur comtreplaqué) et je fais une photo.

    L'Hammerite qui à 18 mois résiste parfaitement à ce traitement. L'essuyage des copeaux ne lui fait rien.


    Alcool, ok. Acétone, c'est du masochisme.
     
  4. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 600
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    Essais destructifs sur peintures
    Bonsoir ,

    Pour info , je vous informe qu' il y a un certains nombres d'essais mecaniques NORMALISES sur la qualite des films de peinture :

    Ces tests sont fait sur eprouvette bien sûr :
    -epaisseur bien evidemment
    -adherence , à la griffe
    -rayures , avec des mines de differentes dureté
    -choc , avec la chute d'une bille
    -pliage
    -emboutissage
     
  5. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 600
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
  6. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Essais destructifs sur peintures
    Il peut bien y avoir tous les tests normalisés qu'on veut, rien ne vaut une poignée de copeaux.

    Et là, l'acrylique à camions, elle aime pas. Rayures mates tranchant bien sur le fond brillant. Même effet qu'un coup de clé sur une portière.

    Donc, pous voir, je suggère une nouvelle norme : viser la bagnole du voisin le plus baraqué du quartier. Prendre une poignée de copeaux d'acier fraichement produits. D'un mouvement souple du poignet, carresser le capot de sa bagnole. Oberver la couleur du visage dudit voisin et le temps que celà met. Troisième mesure : la facture envoyée par l'hopital et la durée de l'ITT. Ensuite quelques statistiques en fonction de la couleur, du temps, de la facture, et du modèle da bagnole.

    Il ne reste plus qu'à choisir la peinture qu'utilise le constructeur des voitures ayant provoqué le moins de réactions, la facture la plus faible et l'ITT la plus courte.

    Avec plusieurs milliers d'inscrits, on devrait bien trouver quelques dizaines de volontaires, non ?

    Hammerite : alkyl

    Dulux : alkyl polyuréthane

    En tous cas, l'acrylique à camions, avec les copeaux, c'est à fuir !
     
  7. Sébastien37

    Sébastien37 Ouvrier

    Messages:
    484
    Inscrit:
    21 Juillet 2010
    Localité:
    Tours (37 - Indre-et-Loire)
    Essais destructifs sur peintures
    Merci pour ce retour d'expérience j.f.
    J'ai un petit EMCO à retaper, et j'hésitais quelque peu... Finalement, je vais me tourner vers un petit pot d'Hammerite (la simple, celle sans effet martelé, en espérant éviter ainsi certains désagréments, tel que celui montré en photo ici : peinture-hamerrite-incompatible-avec-huile-t17817.html )
    Ça ne me coutera pas cher, et ça tiendra ce que ça tiendra...
     
  8. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Essais destructifs sur peintures
    Si on veut pas s'embêter, c'est sans doute un bon choix.

    Je n'ai pas testé de glycéro. Mais la glycéro, il lui faut une sous couche. J'ai peint un cadre de moto et un moteur avec ça il y a longtemps (30 ans), ça tient toujours et ça résiste très bien. La moto est depuis 2 ans dans le jardin à l'abandon, le cadre n'a pas encore rouillé...

    La fonte un peu poreuse (?), bien grasse, très difficile à nettoyer, favorise sans doute l'écaillage de l'Hammerite. mais j'ai constaté que ça s'écaille aussi avec l'acier. Tout le monde l'a constaté également : forums anglo saxons machines outils et auto (chassis, ponts)

    Elle est pas si mal, cette peinture, pour les machines...

    J'ai constaté qu'elle se tend mieux en ajoutant un tout petit peu d'acétone.

    Beaucoup peignent leurs machines avec, et il n'y a pas beaucoup d'avis négatifs, sauf en ce qui concerne l'écaillage et le temps de durcissement (il faut des semaines voire des mois).

    Et en passant un chffon pour nettoyer, avec inévitablement des copeaux qui s'accrochent au chiffon, sur la blanc cassé, pas de rayures visibles.

    Ensuite, c'est facile de faire un raccord si nécessaire.

    Charly 57 semble être le seul à avoir eu un problème de ce genre.

    Ca doit être la peinture la plus utilisée par les amateurs.
     
  9. patduf33

    patduf33 Administrateur

    Messages:
    11 416
    Inscrit:
    27 Décembre 2009
    Localité:
    FR33 Bordeaux
    Essais destructifs sur peintures
    J'ai utilisé aussi l'hammerite sur plusieurs machines, sans problème, mais effectivement il faut attendre pas mal de temps pour avoir un bon durcissement, et aucune réaction aux divers produits (surtout ceux utilisé par J.f notre chimiste :wink: )

    Le seule chose que je fait c'est de bien élever les anciennes peintures sur lequel il peut y avoir des réaction, comme toute autre peinture.
    Un bon dégraissage, et application au pistolet, je trouve que ça donne un meilleur rendu.
    Par contre pour la dilution j'utilise leur diluant, mais faisant confiance à j.f je vais faire un essais avec de l'acétone
     
  10. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Essais destructifs sur peintures
    Pour l'acétone, j'avais lu ça sur plusieurs forums. Donc une fois le stck de solvant Hammerite terminé, le nettoyage des pinceaux s'est fait à l'acétone. Aucun souci. Puis test comme diluant. Pas de problème non plus.

    As-tu toi aussi constaté cette fragilité aux chocs ?

    Pour le dégraissage, c'est méthode Gaston : soude puis acétone.

    J'ai toujours eu beau passer et repasser l'acétone, le chiffon revient toujours sale... Problème d'accrochage ? D'autant que Hammerite parle de peinture directe sur la rouille.

    Il faudrait peut être essayer en oxydant la surface à l'acide chlorhydrique ? L'ennui, c'est que pour tester une telle idée, il faut des mois poour juger du résultat ! Et la rouille de fonte, c'est fin et pulvérulent.
     
  11. Anonymous

    Anonymous Guest

  12. phil916

    phil916 Administrateur

    Messages:
    5 489
    Inscrit:
    22 Août 2007
    Localité:
    Le pays du Comté
    Essais destructifs sur peintures
    Bonjour,

    jai testai ta meutodf avec les foisins et fai pa concluanpf :lol:

    sinon tu as une solution intermédiaire en aspect; je l'ai acheté mais pas encore testé: la 2K effet martelé que j'ai trouvé ici
    que du bleu cela dit...
    Les rayures sur la 2K ne me pose pas de problème car je nettoie les copeaux au pinceau,
    le chiffon c'est seulement pour finir le boulot, avec la lubrification de fin de travail.

    Phil
     
  13. bois.debout

    bois.debout Compagnon

    Messages:
    2 145
    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Localité:
    Paris
    Essais destructifs sur peintures
    Bonjour,

    À moins de trouver un procédé pour solidifier, et inhiber ce "gras" comme le fait le siccatif avec l'huile de lin, il faut réussir à l'enlever le plus complètement possible.

    Sur un matériaux poreux, plus on dilue le produit imprégné (graisse) avec un solvant, plus on le fluidifie et plus on lui permet de migrer vers de nouveaux pores vides, par capillarité. Donc, même si la concentration devient de moins en moins grande au fur et à mesure des nettoyages au solvant, il s'étale encore plus en surface, mais ne disparaît pas complètement. Le solvant s'évapore mais pas la graisse. :mad:

    C'est tout le problème de l'enlèvement des taches de graisse sur le bois, tissus, béton et autres supports poreux. Un solvant ne suffit pas, il faut donc, une fois diluée, extraire cette graisse de son support.

    Pour ce que je connais, le bois, le plus efficace reste de "pomper" la tache de l'extérieur du support à l'aide d'un produit colloïdal adsorbant, le plus connu étant la terre de Sommières. Les argiles pures, en général, fonctionnent bien aussi.

    Un solvant aide à ramollir ce gras s'il a séché (trichloréthylène, acétone, benzine...) mais il faut, simultanément, l'extraire du bois par une capillarité plus forte encore.

    La soude détruit la graisse, à condition de l'atteindre. Pénètre-t-elle la fonte aussi profondément qu'elle et peut-on la rincer efficacement pour qu'elle ne vienne pas, par la suite, attaquer la peinture, de l'intérieur du support ?

    Peut-être existe-t-il d'autres procédés plus sophistiqués ?

    Pour la fonte, une chauffe serait peut-être efficace, mais on imagine mal chauffer un bâti entier de machine sans conséquences fâcheuses, comment et à quelle température :?:
     
  14. patduf33

    patduf33 Administrateur

    Messages:
    11 416
    Inscrit:
    27 Décembre 2009
    Localité:
    FR33 Bordeaux
    Essais destructifs sur peintures
    Pour les chocs je fait tres attention, donc pas de bobo pour l'instant.

    Pour le dégraissage soude acétone, j'ai toujours peur qu'il reste des résidus que cela attaque la peinture par en dessous :oops:

    Donc nettoyage au gasoil, puis un coup de with, et pour finir un coup de chiffon avec du trichlo (ou son équivalent)
     
  15. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Essais destructifs sur peintures
    A propos de la résistance à l'abrasion de l'Hammerite...

    Je l'avais complètement oublié, et c'st revnu en relisant les instructions sur un pot : elle contient des microbilles de verre (peinture martelée ou pas). C'st peut-être pour ça...
     

Partager cette page