1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Encore un Cincinnati Chomienne EL 350

Discussion dans 'Etaux limeurs' créé par Vieulapin, 7 Novembre 2011.

  1. Vieulapin

    Vieulapin Compagnon

    Messages:
    1 942
    Inscrit:
    24 Novembre 2008
    Localité:
    Chartres
    Département:
    28
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    Bonsoir à tous

    J’avais parlé ici que mon copain d’usinage nous avait trouvé (je mets « nous » parce que je suis aussi partie prenante dans l’affaire) un étau limeur Cincinnati EL350 pour 160 €. Nous avions contacté plusieurs transporteurs qui demandaient entre 270 et 600 € pour nous le remonter sur Chartres. Seulement, la machine était montée sur un socle en béton qui pesait plus lourd qu’elle et le vendeur refusait catégoriquement de les séparer parce qu’il ne possédait aucun moyen de levage et qu’il refusait que le bloc de béton lui reste sur les bras. En conséquence, l’ensemble pesant pas loin de 1500 kg, aucun transporteur n’a voulu le prendre en charge, prétextant tous que le hayon hydraulique de leur camion ne pouvait pas lever plus d’une tonne.

    La solution a donc été de louer une camionnette et d’aller chercher la machine à Lyon (1100 km aller et retour). À l’arrivée, impossible d’essayer la machine (qui, d’après le vendeur, était encore en service les jours précédents) car le câble d’alimentation avait été coupé, soi-disant par sécurité. Tant pis, l’aspect des glissières est nickel, pas de traces de coups ni de rouille, et puis on n’avait tout de même pas fait tout ce chemin pour repartir à vide, on va faire confiance, d’autant que le gars donne en plus une demi-douzaine d’outils neufs, un deuxième jeu de pignons des vitesses, une deuxième tête, un moteur de rechange et même une deuxième poulie principale, mais pas d’étau.

    Chargement dans la camionnette en faisant rouler la machine (toujours fixée sur son socle) avec des roules en tube sur la rampe en bastaings apportée pour l’occasion et en tirant avec un palan. Tout s’est passé sans problème.

    Le lendemain matin, déchargement de l’ensemble selon la même méthode de roulage sur la rampe, mais là en retenant avec le palan et une grosse corde comme sécurité. Arrivée dans l’atelier sans anicroche et, tout de suite, branchement de la machine et essai. Et là on a compris pourquoi le gars avait coupé le câble d’alimentation : pour qu’on ne puisse pas essayer la bête et entendre le bruit de casse-pommes qu’elle faisait. Un peu dépités, nous avons cherché d’où pouvait venir ce bruit de concasseur et nous avons trouvé assez vite. Le pignon 24 dents qui se trouve sur l’arbre d’entraînement est complètement mort et le pignon 52 dents sur lequel il s’engrène ne vaut guère mieux. Bon, s’il n’y a que cela, des pignons module 2 doivent pouvoir se trouver, quitte à réusiner un peu pour adapter.

    Première chose à faire, descendre la machine de son socle (elle sera installée sur un bâti métallique avec des roues et des vérins à abaisser lors de son fonctionnement) et se débarrasser de celui-ci. Pour ce faire, il a fallu le casser en morceaux pour pouvoir l’emporter à la déchetterie.

    Et puis, en faisant l’inventaire des outils et des pièces en rabe, une bonne surprise : parmi les pignons de changement de vitesses se trouvaient le fameux pignon 24 dents et son antagoniste de 52 dents, tous deux neufs. Sacré coup de pot. On démonte, on change les deux pignons et, pendant qu’on y est, les roulements des arbres qu’on a dû déposer et on remet en route. Et là, une douce musique mécanique : il semble qu’il n’y avait que cela de foutu. Le vendeur est pardonné.

    Dernier point noir : l’étau. Nous voudrions, si nous n’en trouvons pas, en fabriquer un dont l’aspect se rapprocherait le plus possible de celui d’origine. Si l’un de vous, ayant la chance de posséder cet étau, pouvait nous faire des photos sous divers angles et avec les cotes principales, cela nous aiderait beaucoup. Merci d’avance.

    Nous avons aussi en projet de lui adjoindre un système de scie alternative, mais il va falloir sérieusement cogiter et ce sera donc pour plus tard.

    Quelques photos :

    2054.jpg
    ↑  Descente sur la rampe


    2057.jpg
    ↑  Enfin dans l'atelier.


    2058.jpg
    ↑  Séparation du socle.


    2060.jpg

    2062.jpg
    ↑  Le socle en béton.


    2064.jpg
    ↑  On casse d'abord le socle en trois morceaux...


    2066.jpg
    ↑  ... qui seront ensuite cassés en petits bouts.
     
  2. koye

    koye Compagnon

    Messages:
    680
    Inscrit:
    28 Juin 2010
  3. KY260

    KY260 Modérateur

    Messages:
    6 630
    Inscrit:
    17 Août 2008
    Localité:
    89
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    oh la belle equipe de tontons flingueurs avec les marteaux piqueurs.
    c't'equipe de barbouzes.
    vous voulez debarasser, pas de probleme monsieur, on s'occupe de tout. pas de trace travail soigné, oui monsieur.

    serieusement, il me semble que Heidi a un Chaumiene, comme trebor 7 d'ailleurs(j'espere que les autres pssesseurs ne m'en voudont pas de ne pas avoir retenu leur nom);
    il suffit de les contacter. Peut etre ont-ils l'etau d'origine.
     
  4. pierrepmx

    pierrepmx Compagnon

    Messages:
    3 618
    Inscrit:
    24 Septembre 2010
    Localité:
    Alpes & Drôme
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    Rassurez-nous:

    vous n'avez pas trouvé des restes de chaux vive et des dents en or :eek: dans le bloc de béton ?
     
  5. Vieulapin

    Vieulapin Compagnon

    Messages:
    1 942
    Inscrit:
    24 Novembre 2008
    Localité:
    Chartres
    Département:
    28
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    Bonjour à tous

    À KY260 : Oui, ça fait pas très pro, mais c'est la seule solution qu'on a trouvée pour se débarrasser de ce bloc de plus de 600 kg. Impossible sinon de l'emmener à la déchetterie d'un seul morceau car il faut lever pour balancer dans les bennes.

    Je crois que Heidi montre sur une photo sa machine avec l'étau dessus. Je vais le contacter en MP, mais j'aurais préféré, s'il le veut bien, qu'il (ou quelqu'un d'autre) accepte de mettre ma demande sur le forum afin que ça puisse servir à d'autres.

    À pierrepmx : On n'a pas trouvé de dents en or, mais on a trouvé quand même dedans un lopin de bronze qu'on a gardé en souvenir.

    A+
     
  6. KY260

    KY260 Modérateur

    Messages:
    6 630
    Inscrit:
    17 Août 2008
    Localité:
    89
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    ne te casse pas le tronc, j'en aurait fait autant.
    mais il est toujours amusant de voir des gens qui ne sont plus des gamins faire comme s'ils avaient 15 ans.
    c'est juste une chose que je trouve amusante, sans moquerie aucune.
     
  7. pierrepmx

    pierrepmx Compagnon

    Messages:
    3 618
    Inscrit:
    24 Septembre 2010
    Localité:
    Alpes & Drôme
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    Salut Vieulapin,

    gratte bien le lopin!

    C'est peut-être juste une peinture bronze, et dessous, les économies en or de l'arrière-grand-mère du vendeur...

    Puisque on est en pleine Tintin-mania, souvient-toi du "Mystère de la Toison d'Or" !...
     
  8. Vieulapin

    Vieulapin Compagnon

    Messages:
    1 942
    Inscrit:
    24 Novembre 2008
    Localité:
    Chartres
    Département:
    28
  9. heidi

    heidi Compagnon

    Messages:
    1 979
    Inscrit:
    12 Novembre 2009
    Localité:
    doubs besancon
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    Bonsoir Robert,
    Superbe reportage,on peut dire que tu as la foi!!! c'est incroyable ce que la passion parvient à nous faire faire
    Pour l'étau aucun soucis ce sera avec grand plaisir
    Le coup du blos de béton est interressant car c'est ce que préconise le constructeur pour le mettre à hauteur;si ça peut te mettre un peu de baume au coeur je n'ai pas encore fait tourner le mien
    Vu son état il ne doit pas y avoir de problème de plus le brave papy n'est plus de ce monde et c'était des machines hyper robustes notamment grâce à leur graissage centralisé;le tien a dû tourner sans huile à un moment de sa vie
    J'ai aimé la manutention au palan sur la rampe en bastaings!! :oops: quand on a chargé le mien dans le haut jura'(St Pierre) le brave paysan s'est pointé avec un Deutz moyen équipé d'un caisson 3 points;une fois l4EL glissé dans le caisson,il s'est mis à niveau au cul de ma remorque,un petit coup de tire fort et monsieur était sur ma 4 roues;j'ai beaucoup regretté de ne pas avoir fait de photos
    Je reviens au socle béton;le fait qu'il soit ajouré te permettait de le bouger au trans palette;il te suffisait de glisser le tout dans un petit bac de rétention pour récupérer les égouttures;ta rehause acier remplira les mêmes ro^les
    A bientôt
     
  10. Vieulapin

    Vieulapin Compagnon

    Messages:
    1 942
    Inscrit:
    24 Novembre 2008
    Localité:
    Chartres
    Département:
    28
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    Bonjour à tous, bonjour Heidi

    Il est vrai que le constructeur préconise ce genre de base en béton, mais c'est, je pense, dans le cas où on met la machine à un endroit et qu'elle y reste. D'ailleurs, sur la doc, le bloc de béton est à demi noyé dans le sol. Notre problème est que la place est limitée, comme beaucoup d'entre nous sur ce forum, et donc notre intention est de ranger la machine dans un coin lorsqu'elle n'est pas utilisée. La solution du vendeur de faire des évidements dans le bloc pour le déplacer au transpalette était bonne, mais nous n'avons pas de transpalette, c'est pourquoi nous avons opté pour la solution d'une base en acier montée sur roues, ce qui sera moins lourd à déplacer, et des vérins à abaisser pour l'utilisation de la machine.

    Pour le chargement (la première photo montre le déchargement), nous n'avions pas beaucoup de possibilités. En effet, la porte de l'atelier du vendeur se trouvait directement sur le trottoir, sans cour, dans une rue très étroite que notre camionnette, mise en travers pour charger directement car le trottoir n'était pas large, barrait aux trois quarts. Il a donc fallu faire vite et sans aucun moyen de levage, même pas de brave paysan avec son tracteur. Vu nos moyens, ça s'est plutôt bien passé.

    Comme tu dis n'avoir pas encore fait tourner le tien, je te souhaite de ne pas avoir la même mauvaise surprise que nous. Un grand merci d'accepter de prendre de ton temps pour nous faire des photos avec cotes de l'étau de ta machine.

    Cordialement
     
  11. TREBOR_7

    TREBOR_7 Compagnon

    Messages:
    1 413
    Inscrit:
    24 Avril 2008
    Localité:
    Saint Martin de Crau (13)
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    Bonsoir,
    Sur mon EL, il y avait cet étau. Il n'a pas de marquage particulier, mais il a une peinturequi semble identique....on pourait penser qu'il est d'origine..??
    largeur des mors : 120
    ouverture max : 130, avec 2positionnement de l'écrou à l'aide de l'axe qu'on voit sur la derniere photo. ça permet d'avoir une vis plus courte, et elle encombre moins... :???:
    Bon courage
    a+ IMG_0977.jpg IMG_0978.jpg IMG_0979.jpg IMG_0980.jpg
     
  12. MARECHE

    MARECHE Compagnon

    Messages:
    2 123
    Inscrit:
    6 Février 2011
    Localité:
    Nancy
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    Bonjour,
    Il y a pas de problème, c'est bien le bon étau, j'ai exactement le même. Machine dans un superbe état. Félicitations. Attention au sens de rotation à cause de la pompe à huile.
    Salutations
     
  13. Vieulapin

    Vieulapin Compagnon

    Messages:
    1 942
    Inscrit:
    24 Novembre 2008
    Localité:
    Chartres
    Département:
    28
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    Bonjour à tous,

    Merci TREBOR_7 pour tes photos, elles nous seront très utiles ; elles vont nous permettre, en premier lieu, de savoir quelles quantités de matière il va nous falloir trouver et ça, ça risque de ne pas être le plus facile. Il nous manque peut-être une indication en ce qui concerne les épaisseurs, mais on doit pouvoir extrapoler. Sans doute aurons-nous aussi besoin d'autres cotes, par exemple l'entr'axe et le diamètre des deux trous de repositionnement de la noix, mais je me permettrai de vous demander au fur et à mesure de l'avancement, à moins que Heidi trouve le temps de nous donner des cotes plus détaillées. À ce propos, j'ai vu sur la photo de son étau qu'il n'est pas totalement identique au tien (peut-être d'époques différentes) : les glissières sont des plats rapportés, ce que nous serons probablement obligés de faire.

    Heidi, ta suggestion du manque d'huile à propos de l'usure des pignons nous a mis la puce à l'oreille et, en regardant la machine tourner après le changement des pignons, nous nous sommes aperçu que le tuyau censé projeter l'huile sur ceux-ci était mal orienté et n'arrosait que le roulement qui est à côté. Nous allons donc y braser un autre petit tube en cuivre afin de former un Y qui lubrifiera le roulement ET les pignons.

    Cordialement
     
  14. heidi

    heidi Compagnon

    Messages:
    1 979
    Inscrit:
    12 Novembre 2009
    Localité:
    doubs besancon
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    Bonsoir à tous,
    Comme convenu j'ai fait des photos cet après midi;étau identique à celui de TREBOR et de MARECHEsauf pour les glissières rapportées en métal très dur
    Petit commentaire avant photos:
    -le mors mobil est surdimensionné pour un serrage maxi
    -4 ancrages à la table car l'EL est puissant
    -hauteur limitée par rapport à certains étaux de fraiseuses
    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    détail glissières du costaud très peu de jeu;l'ablocage doit être sans faille sous peine de voir la pièce s'envoler;en mêmetemps les axes doivent êtte respectés popur que le travail fourni soit acceptable;les EL servaient à faire de l'ébauche et pas un semblant d'usinage
    [​IMG]

    les mors ferment très précis;j'essayerais de savoir si les glissières trempée sont d'origine;à priori oui car c'est trop bien fait;il y a même des graisseurs
    Au niveau essais rassure toi je l'ai fait tourner à la manivelle pour comprendre le règlage du coulisseau;par de bruit anormal;machine en superbe état;le papy quil'avait n'est plus de ce monde donc on ne peut que supposer;il avait fait l'école de MOREZet fabriquait pas mal de pièces auto;pour le graissage tu peux avoir une canalisation bouchée ou tordue donc le jet n'est pas dirigé ou il faut
    D'après plusieurs anciens qui ont travaillé avec c'est du costaud ,impressionant du coté puissance
    Si tu veux des cotes précises n'hésite pas,l'embase avec la rotation sera délicate;j'insiste ,sa hauteur est limitée / aux classiques de fraiseuse
    A bientôt salutations de Franche Comté :wink:
     
  15. Vieulapin

    Vieulapin Compagnon

    Messages:
    1 942
    Inscrit:
    24 Novembre 2008
    Localité:
    Chartres
    Département:
    28
    Encore un Cincinnati Chomienne EL 350
    Bonsoir Heidi

    Merci à toi et à Trebor_7. Il semble qu'il y ait quelques variantes entre les deux, en dehors des glissières. Par exemple, le tien est fixé sur sa base tournante par quatre boulons alors que celui de Trebor n'en a que deux. Je pense qu'on va faire un mix des deux, en prenant ce qui sera le plus facile sur l'un ou sur l'autre. La vis ne comportera pas de cannelures, trop difficiles à réaliser surtout pour la manivelle, je pense qu'on fera un carré ; si la longueur est suffisante, on essaiera de le faire de façon à pouvoir utiliser la manivelle qui sert à faire tourner manuellement l'étau-limeur. Pour nous permettre de commencer la recherche de la matière nécessaire — et je crois que ça va demander du temps —, pourriez-vous nous décomposer l'épaisseur de chaque élément, à savoir : a) la hauteur totale de la base tournante ; b) la hauteur du corps de l'étau ; c) la hauteur des mors.

    J'ai bien peur d'avoir à vous embêter encore un moment, si vous le permettez, pour vous demander d'autres cotes qui pourront nous manquer au fil de la réalisation. Mon complice d'usinage se joint à moi pour vous remercier d'avance.

    Cordialement
     
Chargement...

Partager cette page