1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

critères de choix et usage d'un thermomètre infra rouge

Discussion dans 'Electronique' créé par lion10, 23 Décembre 2013.

  1. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 392
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    critères de choix et usage d'un thermomètre infra rouge
    Bonjour

    Il y a comme critère de choix :
    -la gamme de température
    -le réglage de l'émissivité,
    -la présence d'un rayon laser double , de base ils sont en simple,
    -la possibilité de mémoriser une température , voire de calculer la moyenne, le max, le min,
    -le coefficient optique souvent 12:1, 20 sur des modèles améliorés,
    -la précision et la répétabilité.

    Quels sont vos retours sur les possibilités de visée, concrètement le faisceau fait quelle dimension sur la cible mesurée, et jusqu'à quelle distance peut on mesurer ?

    Double ou simple laser faut il en tenir compte ?

    L'émissivité réglable est un plus mais concrètement comment faites vous lorsqu'elle est fixe à 0.95 généralement ?
    Par exemple si vous mesurer la température sur de l'aluminium, une plaque de métal polie ou sur un tuyau de cuivre, voire d'acier peint en rouge ?

    Mesurer la température d'une résistance d'un four est ce possible ou le spot est il trop large et risque-t-il de minorer la température effective de la surface de la résistance ?

    cdlt lion10
     
  2. GOULIN remi

    GOULIN remi Apprenti

    Messages:
    144
    Inscrit:
    18 Septembre 2012
    critères de choix et usage d'un thermomètre infra rouge
    Bonjour, difficile de répondre car pour avoir effectué des centaines de relevés il faut avant tout être impartial. je m'explique: quand un litige entre un fabriquant / constructeur de four haute température et le client accompagné de son service contrôle existe la position est pour le moins difficile.
    Il faut prendre en compte tous les éléments concernant les transferts de chaleur par rayonnement, par convection, par conductivité, l'atmosphère réelle du four,
    l'angle de visèe, etc... la T° de surface ALU peut être très différente de la température moyenne de la pièce selon la plage dans laquelle on effectue la mesure.
    Pour la résistance c'est la température coté parois que l'on devrait être en mesure de contrôler etc.
    Rester toujours avec les mêmes paramètres de réglage permet de garder une loi "religion" de principe; un autre contrôleur avec sa"religion" pourra alors
    comparer les résultats obtenus. Donc sans idées préconçues.
    On peut étalonner un manomètre.
    On ne peut étalonner un thermocouple, l'on établit sa courbe par rapport un autre thermocouple dit étalon.
    C'est une réalité, mais c'est aussi la sagesse du contrôleur.
    Amicalement
     
  3. MARECHE

    MARECHE Compagnon

    Messages:
    2 124
    Inscrit:
    6 Février 2011
    Localité:
    Nancy
    critères de choix et usage d'un thermomètre infra rouge
    Bonjour,
    Pour avoir mesuré jusqu'aux plus hautes températures je retiendrai deux vrais paramètres importants, l'émissivité, les pôles opposés étant le graphite qui est bien noir et le verre qui est transparent dans le visible (la silice est transparente aussi dans l'infrarouge, avec elle on peut faire des erreurs de 4 à 500°) Suivant la substance à mesurer il faut pouvoir réler entre 1 et 0,1.
    L'autre paramètre est la taille du spot, souvent matérialisé dans le viseur par un petit rond. Il doit être entièrement dans la zone HOMOGENE à mesurer. Il faut comprendre que le capteur ne mesure correctement que s'il reçoit les rayons sur toute sa surface.
    Les anciens pyromètres manuels à filament disparaissant permettaient avec un peu d'habitude la mesure des températures des résistances, même en différents points si l'on voulait, mais c'était moins pratique et un peu moins précis.
    Salutations
     
  4. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 392
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    critères de choix et usage d'un thermomètre infra rouge
    Bonjour

    Ok merci pour vos première réponses.

    Je comprends donc que mesurer par exemple la température de la résistance d'un four n'est pas évident. De même compte tenu des échanges de chaleur celle d'une plaque d'aluminium peut être erronée

    Le réglage de l'émissivité est donc pratique et la taille du spot primordial pour une mesure précise d'un point. Mais qu'en est il en pratique de la taille du spot ?

    cdlt lion10
     
  5. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 011
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    critères de choix et usage d'un thermomètre infra rouge
    la taille du spot depend de la lentille qui est devant le capteur

    pour faire un spot assez petit , il n'est petit qu'a une distance precise : d'ou l'utilité de le materialiser avec 2 laser : le point de convergence des 2 laser correspond a la distance ou le spot est minimum

    coef d'emissivité ?

    quand une piece est bien noire la puissance d'infra rouge emise ne depand que de la temperature de la piece ... quand l'emissivité est plus faible , la puissance depand aussi de l'environement : consequence pratique quand la piece a mesurer est dans un four a une temperature proche , une emissivité plus faible ne fait pas une grande erreur

    la corection d'emissivité est utile quand on mesure une piece chaude hors du four dans une piece entierement a la même temperature ambiante : le thermometre calcule la correction en considerant que l'environement est a la temperature mesuré par un thermometre simple integré a l'appareil : si on regle pour une emissivité de 60% il considere que 60% de la puissance vien de la piece a mesurer , et 40% vient de l'environenment a la temperature ambiante

    ce principe de compensation de l'emissivité est completement faux si on fait la mesure proche d'un four ou d'une grosse source de chaleur
     
  6. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 392
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    critères de choix et usage d'un thermomètre infra rouge
    Bonsoir

    Finalement j'ai acheté le thermomètre infrarouge GM900 23.68 euros sur ebay via newlauch en angleterre, commandé le 19 mars 2014 et reçu le 29 mars.

    J'ai choisi ce modèle -50° à 900 ° qui ma semblé être le meilleur compromis :
    -gamme de température élargie par rapport au modèle allant jusqu'à 330°, 550°, 700° me permettant d'avoir de la réserve sans toutefois atteindre 1150° comme pour le modèle à prix avoisinant les 55 euros,
    -réglage de l'émissivité ,
    -possibilité d'alarme haute et basse , calcul de moyenne, du min et du max,
    -le rapport de la distance / taille du spot est fixée à 12, j'aurai bien pris un rapport plus grand, mais le prix n'est pas le même et c'est du haut de gamme.

    A l'usage mes premiers constats :
    -Même s'il n'y a qu'un faisceau laser le pointage de la cible se fait relativement bien,
    -l'appareil est assez réactif, il est même possible de balayer une surface en continu et la température, j'ai par exemple pu discerner des deltas de température sur le coffret noir de mon amplificateur hifi,
    -l'appareil émet un beep à chaque prise de température sauf lorsque l'on fait une mesure en continu,
    -la prise en main est confortable, l'appareil est assez bien équilibré étant donnée la place de la pile,
    -en ce qui concerne la mesure de température l'appareil est spécifié pour +/-1.5°c ou +/-1.5% sur 0 à 900° et pour +/-3° pour les mesures sur -50° à 0°,
    -mes premiers essais sont imprécis faute d'avoir choisi la bonne émissivité, par exemple température d'une cocotte minute ou température d'une tasse rempli de thé ou releésr de température sur des sachets et des boîtes congelés.
    -il faut éviter les chocs thermiques du thermomètre, si la température ambiante varie fortement dans la limite de 0 à° 40°(changement d'environnement de mesure) il faut attendre 30 minutes afin de stabiliser l'appareil.

    Pour le réglage de l'émissivité j'ai lu que l'on pouvait utiliser un second thermomètre pour mesurer la température de surface et puis régler l'émissivité sur celui infra rouge jusqu'à retrouver la même température. Sinon une deuxième solution consiste à coller un morceau de scotch voire de peindre une partie en noir, faut il avoir le bon scotch, en plus c'est pas possible dans le cas extrême d'un liquide ou d'un fluide chaud coulant.
    Il est facile de trouver un tableau comprenant les valeurs d'émissivité de différents matériaux mais il faut bien intégrer qu'elle peut varier en fonction de l'état de surface de la matière, rugosité, polissage, présence de poussière.
    Bien entendu il faut se prémunir de toute vapeur ou poussière dans l'air entre la pièce et le thermomètre infra rouge et s'assurer que la dimension de la surface de la pièce est supérieure à celle du spot mesuré.

    A voir :
    Test du thermomètre infra rouge dans différentes situation en recoupant avec un autre thermomètre.
    Evaluer la finesse du spot par mesure de température localisée.
    Essai de calibrage de l'émissivité par la méthode du scotch.

    cdlt lion10
     
Chargement...
Articles en relation
  1. Patouille
    Réponses:
    19
    Affichages:
    408
  2. guol64
    Réponses:
    30
    Affichages:
    3 612
  3. Zorg
    Réponses:
    10
    Affichages:
    1 280
  4. lion10
    Réponses:
    54
    Affichages:
    8 609

Partager cette page