1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour

Discussion dans 'Electronique' créé par lion10, 7 Mars 2014.

  1. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 394
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    Bonjour

    Soit un tour muni d'une boîte d'engrenage dans laquelle il y a de l'huile.

    Il faut donc s'assurer :
    a) du niveau d'huile qui doit être suffisant,
    b) de la qualité de l'huile est elle toujours bonne par rapport à sa durée théorique et du respect des préconisations de lubrification du fabriquant du tour,
    c) de l'absence de dégradation exeptionnelle de son état,
    d) des conditions d'utilisation de l'huile, (pression non contrôlé l'huile n'est pas comprimé), température, humidité,

    Voyez vous d'autres paramètres ?

    Cela revient donc dans l'absolu :
    1) surveiller le niveau d'huile niveau minimum, maximum,
    vérifier le passage d'huile dans certains endroits si diffusion par tuyauterie,
    2) évaluer la durée d'utilisation de l'huile en fonctionnement tour en marche,
    calculer le temps depuis la dernière vidange,
    3) contrôler la couleur de l'huile,
    détecter la présence de métal dans l'huile par varition de ces caractéristiques électriques ,
    contrôler la viscosité de l'huile,
    4) surveiller la température d'huile,
    détecter la présence d'humidité dans l'huile,

    Qu'en pensez vous ?

    cdlt lion10
     
  2. albatros_del_sur

    albatros_del_sur Compagnon

    Messages:
    3 313
    Inscrit:
    22 Avril 2012
    Localité:
    FR40 / FR64
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    Bonjour,
    Dans la pratique, si on veut que ce soit fiable il faudrait peut-être simplifier :
    Par exemple partant du principe que le tour peu perdre de l'huile, mais qu'il ne va pas en fabriquer il suffit de contrôler que le niveau est suffisant pour la bonne marche.
    Je verrai bien une alarme sur ces valeurs critiques accompagnée d'un arrêt sécurité. Un pic pour gérer tout ça puisqu'il est capable de mesurer des températures, des pressions etc... d'une manière simple et fiable.
    D'autres avis???
    Cordialement
     
  3. Nikass

    Nikass Modérateur

    Messages:
    2 359
    Inscrit:
    24 Mars 2009
    Localité:
    Montpellier
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    Salut,

    Il y a des labos qui savent, ou prétendent savoir dire, à partir d'un échantillon d'huile moteur, dans quel état se trouve celui-ci. Je n'ai jamais eu à utiliser ces services mais le fait est que ça existe...

    Donc, ton système, s'il doit être complet, doit reproduire une partie au moins des protocoles de mesure utilisés. Le simple fait d'utiliser les caractéristiques électriques sera peut être un peu léger... A mon avis, il faudrait commencer par en savoir plus sur ces méthodes et les principes qui les gouvernent et ensuite voir si c'est transposable en contrôle permanent, ce dont je doute a priori. Comment déterminer les paramètres pertinents ? Comment, surtout, déterminer les limites acceptables ? Pas simple, ça doit être à la limite du secret de fabrique !

    mes deux centimes !

    a+
     
  4. chlore

    chlore Compagnon

    Messages:
    2 334
    Inscrit:
    10 Mars 2007
    Localité:
    Candulonts
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    Bonsoir

    Une huile qui se dégrade ça se "voit" facilement puisque que par définition il y des produits de dégradation. Dans une huile neuve ces produits n'existent pas, puis au fur et à mesure de la dégradation leur concentration augmente : par une analyse physico-chimique les caractérisant on suit l'évolution.
    Faire un contrôle auto quasi-continu "in process" c'est possible .... question de cout ... car cela risque d'être un poil plus cher qu'une CNC 5 axes :-D (matériel + le salaire du gars qui va savoir s'en servir / interpréter les résultats de l'usine à gaz)
    Sinon comme évoqué par Lion10 on contrôlant la couleur/transmission optique (loi de Beer Lambert) sur une longueur d'onde correspondant à l’absorption des produits de dégradation mais cela risque d'être approximatif si c'est possible (produit brut) mais suffisant pour l'application envisagée tout en restant dans le domaine de l'acceptable en terme de cout et d'utilisation

    Sinon reste le moyen facile tel que celui pratiqué par la DSV pour tester les huiles de friture : on prend un échantillon et à l'aide d'un réactif qui ne réagit qu'à partir d'une certaine concentration de produits de dégradation, on sait quand c'est bon ou quand cela ne l'est plus. Mais dans ce cas là ce n'est plus une opération automatique mais c'est automatisable .. toujours une question de cout.

    Ou bien comme pour les voitures je pense : calcul de la dégradation de l'huile en fonction de divers paramètres (température, durée, etc ...). C'est lié à une certaine expertise liée à la pratique (corrélée par des analyses en labo)
     
  5. Nikass

    Nikass Modérateur

    Messages:
    2 359
    Inscrit:
    24 Mars 2009
    Localité:
    Montpellier
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    Salut !

    Oui, on est bien d'accord, en disant ça je pensais faisable raisonnablement. Mais je n'y incluais pas un système du type prélèvement et réactif; juste de la mesure au fil de l'eau (euh de l'huile). Les capteurs, alors là... déjà, faudrait savoir ce qu'on veut en sortir !

    Je crois que le point important, comme tu le confirmes, c'est l'exploitation des résultats: comment définir les critères ? En plus de ça, ça doit quand même vachement dépendre du type d'huile non ?

    a+
     
  6. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 394
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    Bonjour

    Merci pour ces premiers retours.

    J'ai parcouru pour l'instant des infos sur l'huile pour lister et me faire une idée des paramètres d'une huile, moteur ou hydraulique (auto, tracteur) et savoir comment se dégrade-t-elle dans les grandes lignes.

    Sinon sur www j'ai vu d'autres informations notamment ce qui est tendance maintenant c'est de faire faire une analyse de l'huile moteur et obtenir un rapport sur l'état de la voiture.
    Il est question de différents tests de rayonnements optiques à chaud en lumière visible ou à l'infrarouge. Donc ceux sont bien des protocoles plutôt orientés laboratoire difficilement réalisables en temps réel et le savoir faire capitalisé par l'entreprise est évidemment une richesse dans ce cas.
    Au pire il sufira d'un concept qui permettra de discriminer 2 échantillons d'huile en relatif donc. Il ne s'agira pas par exemple de calculer la viscosité de l'huile mais d'en aprécier sa valeur. Mais n'allons pas trop vite.

    Je continue les recherches.

    A défaut de pouvoir contrôler ces caractéristiques de l'huile, l'électronique peut au moins garantir une alerte pour lancer un plan de surveillance en réalisant au minimum une alerte sur la durée de service de l'huile.

    Un point qui viendra plus tard c'est comment capter l'huile, en considérant le cas d'une boîte de vitesse de tour bv20 par exemple, autrement dit un carter avec des engrenages qui tournent dedans avec un barbotage non forcé sans pompe. Une hypothèse pourra être de poser que l'huile est naturellement brassée suffisament pour qu'en tout point en marche elle ait les mêmes carctéristiques. (Température, couleur...)
    A l'arrêt là j'en suis moins sur si l'huile est sale les suspensions ne sont peut être pas simplement en surface de l'huile ou au contraire en bas face au carter.

    Viendra ensuite la tenue de capteur dans l'huile que je note, mais ce n'est pas le problème du moment.

    cdlt lion10
     
  7. MARECHE

    MARECHE Compagnon

    Messages:
    2 126
    Inscrit:
    6 Février 2011
    Localité:
    Nancy
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    Bonjour,
    +1, ce qui est raisonnable c'est un flotteur relié à un potentiomètre qui donnera le niveau comme sur les voitures, une diode infrarouge éclairant une photodiode qui donnera une idée de la dégradation chimique, une diode dand le vert éclairant une autre photodiode renseignera sur la teneur en particules. Les mesures de conductivité ne donnent rien: l'huile est foutue avant qu'on atteigne le seuil de percolation. La permittivité serait intéressante, c'est à dire la variation de capacité d'un condensateur ayant l'huile comme diélectrique, ca pourrait donner la teneur en eau. Et bien entendu la température. La viscosité peut être appréciée par la consommation d'un petit moteur faisant tourner une roue dans l'huile.
    Salutations
     
  8. chlore

    chlore Compagnon

    Messages:
    2 334
    Inscrit:
    10 Mars 2007
    Localité:
    Candulonts
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    Bonjour

    Le seul truc qui soit a peu près fiable pour un cout faible est le compteur horaire avec une "hublot" pour vérifier le niveau avec son oeil, le reste c'est de la masturbation intellectuelle.
    Parce que, pour quelques litres d'huile dans une application peu pointue et en plus "amateur" ....
     
  9. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    un controle automatique de l'huile pourait se justifier sur une grosse machine , ou il y a 100l d'huile : atendre que l'analyseur dise que l'huile et mauvaise ferait une economie par rapport a un changement systematique a date fixe

    mais pour un BV20 le prix d'un systeme automatique sera superieur a une vidange par semaine pendant un siecle !

    même pour une voiture : le changement d'huile a nombre de km fixe suffit

    c'est pour les engins un peu speciaux qu'un controle automatique seraient utile : la ou il y a risque de melange avec de l'eau ... ou la ou il y a risque de fuite et perte d'huile

    le controle automatique de niveau est très efficace sur le groupe electrogene : c'est un simple floteur et contact electrique

    pour le controle d'eau dans l'huile , je verai bien un test de qualité isolante de l'huile : une bougie de moteur a essence vissé dans un carter d'huile et un generateur de haute tension qui essaie de faire des etincelle dans l'huile : si l'huile est propre il faut une tension assez forte ... dès que l'huile est sale la tension de claquage de l'huile diminue
     
  10. KITE

    KITE Ouvrier

    Messages:
    362
    Inscrit:
    25 Décembre 2008
    Localité:
    Pas de Calais
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    Même sur mes turbines de 900 MW, où le volume d'huile est de 36000 l, on n'analyse pas en permanence sa qualité.
    On la filtre, régule sa température, centrifuge et analyse périodiquement.
    Bonne soirée à tous,
    Kite
     
  11. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    peut tu nous en dire plus sur tes turbines ? c'est pour faire l'electricité de ta maison ?

    ce qui me surprend c'est le pluriel ... une seule ne suffit pas ?
     
  12. nraynaud

    nraynaud Apprenti

    Messages:
    150
    Inscrit:
    21 Mars 2013
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    ouais, les étincelles dans les vapeurs d'huile. Je sais pas.

    une simple mesure de la résistivité peut être intéressante, on sais combien il y a de métal dedans.
     
  13. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    je pensait a la bougie dans l'huile liquide pas dans la vapeur

    enfin je n'ai pas fait d'essai , si de l'eau rend l'huile legerement conductrice , et qu'une simple mesure de resistivité suffit ça sera plus simple ... mais ça reste a voir : l'eau et l'huile ne se melangent pas

    de la mayonnaise avec des particule d'eau dans l'huile peu continuer a etre isolante : simplement tension de claquage plus basse que de l'huile pure
     
  14. KITE

    KITE Ouvrier

    Messages:
    362
    Inscrit:
    25 Décembre 2008
    Localité:
    Pas de Calais
    concept d'un contrôle électronique de l'huile d'un tour
    Moissan a dit: "peut tu nous en dire plus sur tes turbines ? c'est pour faire l'electricité de ta maison ?"

    Pas pour ma consommation personnelle, ce serai de la gabegie!
    Pour des raisons économique, les moyens de production d'énergie électrique, du moins dans le nucléaire, sont regroupés par paire, ce qui permet de mutualiser les périphériques comme le traitement de l'eau, le traitement des effluents, les sources d'énergie auxiliaire, l'intendance, etc.....
    Bonne soirée a tous,
    Kite
     
Chargement...

Partager cette page