1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

compteur d'impulsion de mise sous tension 12V

Discussion dans 'Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs' créé par lion10, 16 Octobre 2015.

  1. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 393
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    compteur d'impulsion de mise sous tension 12V
    Bonjour

    J'ai récupéré 2 petits compteurs horaire je suppose.
    Le premier marquage est CI 860 12v cc e 0.6W
    Le deuxième marquage cf photo.

    IMG_0070 (Large).JPG
    IMG_0071 (Large).JPG
    IMG_0072 (Large).JPG

    Il semblerait qu'il fonctionne tous les 2 en 12V continu.

    1) J'aimerai bien avoir un lien pour la doc mais je ne sais pas quels sont ces fabriquants. Ont ils un site internet ?
    2) D'autre part est il facile et possible de les remettre à zéro moyennant un démontage ?

    cdlt lion10
     
    Dernière édition: 16 Octobre 2015
  2. MARECHE

    MARECHE Compagnon

    Messages:
    2 126
    Inscrit:
    6 Février 2011
    Localité:
    Nancy
    compteur d'impulsion de mise sous tension 12V
    Bonjour,
    Ils ressemblent des totalisateurs d'impulsions que l'on trouvait dans les anciens centraux téléphoniques ou les compteurs Geiger. Pour la remise à zéro ca dépend de la construction, certais ont les pignons de décade sur une barre que l'on peut écarter, c'est facile, pour d'autres il faut tout démonter (hum).
    Salutations
     
  3. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 393
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    compteur d'impulsion de mise sous tension 12V
    Bonsoir
    Merci.
    Ce qui est étonnant c'est qu'ils n'ont que 2 fils pour l'alimentation. Selon votre hypothèse ils étaient donc alimentés pendant un créneau correspondant au temps pendant lequel les impulsions télecom étaient totalisées. Ou alors c'était plus compliqué et ils recevaient des impulsions superposées à la tension d'alimentation.
    cdlt lion10
     
  4. metalux

    metalux Compagnon

    Messages:
    2 259
    Inscrit:
    11 Janvier 2009
    Localité:
    nord
    compteur d'impulsion de mise sous tension 12V
    bjr

    j'en ai démonté dans mon jeune temps (lointain ) , il y avait un minuscule moteur qui entrainait les roues, chaque roue entrainait sa voisine au bout d'un certain nombre de tours.
    le moteur était synchronisé avec le fréquence du secteur et c'était même du Crouzet si mes souvenirs sont exacts, mais dans ton cas c'est une alim DC !

    ceci dit c'est relativement facile a remettre a 0, une photo serait la bienvenue
     
  5. FB29

    FB29 Compagnon

    Messages:
    4 416
    Inscrit:
    1 Novembre 2013
    Localité:
    F-29200 Brest Métropole
    compteur d'impulsion de mise sous tension 12V
    Bonjour,

    Si il n'y a que 2 fils, ce n'est sans doute pas une alimentation mais une entrée qui alimente un électro-aimant et fait avancer un compteur pas à pas à chaque impulsion (à chaque fois que on lui envoie du 12V si tu préfères) ... ce n'est pas un compteur horaire mais un compteur d'impulsions comme évoqué plus haut :roll: ...

    Dans la colonne IS la case 10 est cochée ... ne faudrait t-il pas 10 impulsions pour faire avancer le compteur d'un cran ? cela vaudrait le coup de faire l'essai en branchant le 12 V une vingtaine de fois et de voir si le compteur avance :roll: ...

    +1 ... comme pour les minuteries à mettre sur les prises de courant par exemple ...

    Cordialement,
    FB29
     
    Dernière édition: 17 Octobre 2015
  6. slouptoouut

    slouptoouut Compagnon

    Messages:
    3 859
    Inscrit:
    1 Avril 2010
    Localité:
    planète terre
    compteur d'impulsion de mise sous tension 12V
    Bonjour,

    ça semble en effet être un compteur d'impulsions , mais apparemment pas du type téléphonique (ils n'ont pas le même aspect)...et comme dit plus haut , il faudrai envoyer du 12V par intermittence et regarder ce qui se passe.

    A propos des compteurs d'impulsions téléphoniques, ils ont une bobine faisant 300 à 400 ohms et se contentent de tensions relativement faibles et pouvant varier dans de fortes proportions (ils acceptent sans problème entre 6 et 12V)

    Quand a la méthode de transmission des impulsions de taxation, il y a eu, du temps des télécom et de ces compteurs, d'assez nombreux procédés, basés sur la superposition d'impulsions a une fréquence spéciale sur la ligne téléphonique, et sur l'emploi de cartes électroniques détectant ces impulsions et incrémentant le compteur (les compteurs téléphoniques eux même sont simples , fonctionne a courant continu, et peuvent se remettre à zéro en levant partiellement une barre puis en tournant les roues, quand à l'électronique des cartes de taxation, il y avais plusieurs procédés avec des fréquences différentes , c' étais spécifique ...mais réalisée avec des composants conventionnels assez courants )

    Au passage, et du temps des centraux électromécaniques , ou des débuts de l'électronique, c'étais fort intéressant , tant à voire fonctionner ...qu'a récupérer pour les bricoleurs ! (c'étais a la fois un matériel très fiable, et a la fois facile a démonter, a modifier, pour un ré-emploi dans de toutes autres fonctions que de la téléphonie )

    ...hélas, l'avènement du numérique a fait disparaitre tous ces anciens matériels téléphoniques basé sur des relais et des électroaimants (encombrants , certe, mais qui se prétais a toutes sortes de bricolages) et des l'électroniques classiques a composants discrets , ou a portes logiques (composants conventionnels "sans programmation, et de type "traversants" , facile a dessouder et a réutiliser)

    sloup
     
    Dernière édition: 17 Octobre 2015
  7. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 393
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    compteur d'impulsion de mise sous tension 12V
    Bonsoir

    Je ne les ai pas branchés mais je les ai démontés tous les 2. Un électro aimant agit sur un rochet qui fait défiler les roues numérotées. Il s'agit donc bien d'un compteur d'impulsion ou d'un compteur de mise en route . Si l'électro aimant est tjs alimenté la roue ne devrait tourner d'un cran qu'à la mise sous tension.
    J'ai testé partiellement sans alimentation en appuyant sur la lamelle de l'électro aimant.

    J'ai essayé de remettre à zéro l'un, après démontage j'ai eu accès à l'axe de pignons que j'ai pu sortir , ensuite il a fallu défaire toutes les roues dentées puis mettre la valeur affichage à 0 puis caler tous les roues sur 0 en montant entre chaque calage un pignon sur l'axe. Il faut faire attention à ce que les chiffres soeint alignés après chaque positionnement d'une roue dentée.
    En fait après démontage en un instant tout s'est démonté car l'axe est sortie plus vite que prévu, il n'y a pas de circlips il tient par l'ajustement proche du boîtier.

    IMG_0073 pignons.JPG

    IMG_0075 rochet.JPG

    IMG_0076  relais.JPG


    Donc l'usage est limité , mais cela pourrait servir à compter le nombre de mise en route d'un appareil électrique mais pas son temps de fonctionnement.:sad:
    Sauf bien entendu à générer une impulsion 12v à une fréquence calibrée extraite de la tension secteur via un transformateur par exemple.

    cdlt lion10
     
    Dernière édition: 17 Octobre 2015
  8. metalux

    metalux Compagnon

    Messages:
    2 259
    Inscrit:
    11 Janvier 2009
    Localité:
    nord
  9. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 393
    Inscrit:
    7 Mai 2010
  10. slouptoouut

    slouptoouut Compagnon

    Messages:
    3 859
    Inscrit:
    1 Avril 2010
    Localité:
    planète terre
    compteur d'impulsion de mise sous tension 12V
    Bonjour,

    pour compter un nombre de mises en marche, ceci sans consommer inutilement du courant durant la marche on peut interposer en série entre le + et le compteur un condensateur de forte capacitée (1000 à 3300 µF) shunté par une résistance de décharge de forte valeur (22000 à 47000 ohms) branché en respectant les polaritées ...Ainsi, à la mise en marche, le condensateur qui est à ce moment là déchargé, se charge et laisse passer le courant dans le compteur un court instant, puis une fois qu'il est chargé le courant ne passe plus, ou très peu ...et lorsque on arrête l'ensemble le condensateur se décharge doucement dans la résistance de décharge .

    (ceci pourrai être utile pour compter des mises en marches tout en évitant de faire chauffer bétement une bobine, ou pour économiser la batterie si le circuit comporte une batterie de faible capacité , tel un outil de jardin ou une alarme...Ce principe a cepandant l'inconvénient de n'accepter que des cadences très lentes, mais c'est bien adapté pour le cas d'outils de jardinage, de groupes électrogènes , ou autres machines servant peu souvent ! ou à fortiori pour le cas d'alarmes qu'on souhaitent ne pas entendre hurler a tout bout de champ ... d'ailleurs, une alarme qui retentirais tous les jours à quelques minutes d'intervalle , ce qui arrive parfois, aurai vite fait de vous attirer les foudre des voisins ou des force de l'ordre ! et de perdre toute crédibilité en hurlant "ouatte mille fois" tous les "quatres matins" ! pour rien ! )

    pour en faire un compteur de temps de fonctionnement, il faudrais intercaler un système qui égrène les minutes et les heures et délivre des impulsions toutes les heures (comme les horloges mères d'école ou d'usine ...ou les inter horaires ayant ce mode de fonctionnement ...)

    sloup
     
  11. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 393
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    compteur d'impulsion de mise sous tension 12V
    bonsoir
    L'idée à première vue est astucieuse, à voir toute fois en régime transitoire si cela ne génère pas une impulsion parasite qui ferait coller le relai.
    cdlt lion10
     
  12. slouptoouut

    slouptoouut Compagnon

    Messages:
    3 859
    Inscrit:
    1 Avril 2010
    Localité:
    planète terre
    compteur d'impulsion de mise sous tension 12V
    Bonjour,

    j'ai personnellement réalisé et utilisé ce type de compteur à impulsion et ce type de montage a gros condensateur, et n'ai pas constaté de fonctionnement anarchique due a des impulsions parasites ...sauf peut être en cas d'utilisation sur un équipement relié au secteur et employé sous un orage violent !
    (dans un tel cas , que ce soit électromécanique, ou électronique, on risque d'avoir des impulsions parasites nombreuses et de très grande amplitudes dues à la foudre ! et là on sais à quoi s'en tenir et on ne peux plus rien y faire si ce n'est de débrancher par précaution ! et d'attendre que les éléments ne soient plus déchainés avant de réutiliser l'appareil ...a moins que ce dernier ait été entre temps rendu inopérant par la foudre !? !)

    bien entendu, ce système est a réserver au comptages a très faibles cadences (pour des "phénomènes " a compter ne se répétant qu'a des cadences de quelques dizaines de secondes ou quelques minutes ou inférieures ...ce qui convient bien au cas d'outils de jardins, d'alarmes intrusion ou incendie, d'appareil frigorifique, de compresseur, ou tout autre équipement qui, soit sert tout le temps mais ne fonctionne qu' à cadence lente, soit ne sert que rarement)
     
  13. osiver

    osiver Compagnon

    Messages:
    4 145
    Inscrit:
    7 Septembre 2013
    compteur d'impulsion de mise sous tension 12V
    J'en ai un qui traîne ici, c'était un compteur de photocopies, il y a quelques années.
    On en distribuait à chaque employé et le photocopieur ne pouvait fonctionner que si un compteur était en place (bête strap dans la prise du compteur).
    Entre ceux qui les oubliaient et ceux les laissant traîner sur le bureau, on a pas mal rigolé ... :7dance:
     
Chargement...

Partager cette page