1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

chaudière gaz de ville

Discussion dans 'BlaBla' créé par Earthwalker, 21 Mars 2016.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. Earthwalker

    Earthwalker Apprenti

    Messages:
    129
    Inscrit:
    7 Décembre 2013
    chaudière gaz de ville
    Bonjour,
    Sauriez vous me dire si toutes les chaudières fonctionnant au gaz de ville (gpl, je crois), peuvent être modifiées pour fonctionner au propane ?
    Si oui quelles modifs à faire (injecteurs ...)
    merci de votre aide
     
  2. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    chaudière gaz de ville
    Bonsoir,
    Gpl veut dire gaz de pétrole liquéfié, donc essentiellement du butane et du propane.
    La gaz de ville distribué aujourd'hui est du méthane, appelé aussi gaz naturel.

    La même chaudière peut recevoir une flamme de méthane ou une flamme de propane, mais les brûleurs ne sont pas les mêmes (différences de pouvoir calorifique et de pouvoir comburivore).
    Il est possible que les joints sur les tuyauteries soient différents aussi.

    En plus attention à la ventilation: les deux gaz sont dangereux mais:
    - Le méthane est plus léger que l'air, s'élève s'il y a fuite et a tendance à s'en aller dans l'atmosphère.
    - Le propane est plus lourd que l'air et stagne dans les parties basses, créant des poches à risque d'explosion.
     
    Dernière édition: 21 Mars 2016
  3. Earthwalker

    Earthwalker Apprenti

    Messages:
    129
    Inscrit:
    7 Décembre 2013
  4. Earthwalker

    Earthwalker Apprenti

    Messages:
    129
    Inscrit:
    7 Décembre 2013
    chaudière gaz de ville
    J'ai pris contact avec un Pro, il me dit que ce n'est qu'une question de réglages, pas de pièces à changer.
     
  5. Earthwalker

    Earthwalker Apprenti

    Messages:
    129
    Inscrit:
    7 Décembre 2013
  6. gégé62

    gégé62 Compagnon

    Messages:
    1 416
    Inscrit:
    26 Février 2013
    Localité:
    Harnes (Pas de Calais)
    Département:
    62440
    chaudière gaz de ville
    le gaz de ville contient aussi de l'oxyde de carbone, toxique et inflammable.
    Je pense qu'il faut au moins remplacer le "gicleur" principal et le gicleur de veilleuse s'il y en a une, de façon à adapter le débit de gaz à ce qu'il faut pour obtenir la même puissance de chauffe.
    Le propane est détendu avant utilisation, en deux étapes je crois, de 6 à 12 bar (selon température) à 38 mbar, je crois, dans les appareils, gazinière, chaudière....
    Les travaux sur circuit de gaz sont à faire par un pro....à mon avis.
     
  7. Earthwalker

    Earthwalker Apprenti

    Messages:
    129
    Inscrit:
    7 Décembre 2013
    chaudière gaz de ville
    Bonjour,
    ""le gaz de ville contient aussi de l'oxyde de carbone, toxique et inflammable.""
    toxique, oui très, et difficilement décelable ,mais pas inflammable.

    Pour le reste je n'ai pas de certitude ,ni envie de "bricoler" sur l'installation Gaz, rassurez vous.:nono::)
     
  8. gégé62

    gégé62 Compagnon

    Messages:
    1 416
    Inscrit:
    26 Février 2013
    Localité:
    Harnes (Pas de Calais)
    Département:
    62440
  9. Earthwalker

    Earthwalker Apprenti

    Messages:
    129
    Inscrit:
    7 Décembre 2013
  10. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    chaudière gaz de ville
    oxyde de carbone ininflamable ??? c'est nouveau ça vient de sortir

    l'oxyde de carbone ( CO ) est bien inflamable ! c'est le principal constituant du gaz de gazogene ! si il n'etait pas inflamable aucun gazogne n'aurait marché

    le CO etait un constituant important de l'ancien gaz de ville produit par distillation de la houille dans les usine a gaz

    maintenant le gaz naturel est du methane pur sans jamais de CO ... se suicider avec le gaz marchait bien avec l'ancien gaz de ville qui tuait avec le CO avant de risquer d'exploser , mais ça ne marche plus avec le gaz naturel ! il n'intoxique pas , mais fait exploser le batiment entier et tue ceux qui n'avaient pas envie de se suicider

    aujourd'hui avec le gaz naturel quand il y a intoxication au CO ce n'est pas du CO contenu dans le gaz mais produit par mauvaise combustion du gaz

    le CO est très toxique ! il suffit de fraction de % pour tuer tout le monde , ce qui fait que son danger est la toxicité bien avant la combustibilité , mais il est bien combustible
     
    Dernière édition: 25 Mars 2016
  11. Earthwalker

    Earthwalker Apprenti

    Messages:
    129
    Inscrit:
    7 Décembre 2013
  12. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    chaudière gaz de ville
    Bonsoir,
    Pour avoir travaillé dans des cokeries, des hauts fourneaux et sur l'automatisation des navires méthaniers je suis bien sûr tout à fait d'accord avec les rectificatifs apportés par Moissan.
    Le CO a un faible pouvoir calorifique et il brûle avec une flamme bleu très clair à peine visible.
    Le méthane n'intoxique pas mais, tout comme le CO2, ou l'azote, il peut tuer les suicidaires par "simple" asphysie..... avant de faire ensuite péter l'immeuble à la moindre étincelle.

    Le gaz naturel n'est pas du méthane pur......lors de sa sortie du puits de production. Il contient de l'azote, de l'éthane, du propane et du dioxyde de carbone (CO2) dans des proportions significatrives.
    Il peut être livré en France par gazoduc (depuis la Russie par exemple) ou être livré aux therminaux méthaniers sous forme liquéfiée par des navires méthaniers qui l'ont transporté dans leur cuves cryogéniques à une température de - 163°.
    Le processus de liquéfaction et ensuite de regazéification constitue une sorte de distillation qui sépare le méthane des autres constituants gazeux.
    Méthane: liquéfaction à -161 °C
    Azote : liquéfaction à -195 °C
    CO2, éthane, propane, se liquéfient à des températures bien plus hautes.

    Dans les cuves cryogéniques des méthaniers il y a de l'azote liquide. Malgré l'isolation thermique de ces cuves une faible évaporation se produit et le gaz évaporé est brûlé dans les chaudières (et maintenant dans les diesels "à gaz") des méthaniers pour fournir la propulsion et l'énergie du bord.
    C'est l'azote qui a tendance à s'évaporer en premier et donc pendant les premières heures de navigation du navire il y a souvent des bouffées d'azote qui arrivent aux chaudières et elles subissent des extinctions. De ce fait elles doivent fonctionner avec des brûleurs fuel allumés, en maintien de flamme. Sur un trajet Algérie (Arzew ou Skikda) vers France ces brûleurs fuel restent pratiquement allumés. Sur Nigeria (Terminal Bonnie) vers France ils sont éteints en cours de navigation.

    Dans le cas où le méthane reste gazeux depuis le puits de production jusquà nous, je ne sais pas à quel stade les constituants non méthane sont éliminés.

    NB Le gaz naturel algérien est livré "liquifié" par méthaniers, mais aussi sous forme gazeuse par le gazoduc trans-méditérannée.
     
    Dernière édition: 24 Mars 2016
  13. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    chaudière gaz de ville
    merci SULREN pour tout ces details qui sentent l'experience ... moi j'en suis a un niveau plus limité a la theorie

    quand je dit que le gaz naturel distribué comme gaz de ville est du methane pur , il n'est pas parfaitement pur mais quand même principalement du methane

    pour en revenir a la question de depart , le methane n'est pas agressif chimiquement donc tolère des tuyaux et des joint en presque n'importe quoi , le GPL butane propane est beaucoup plus agressif , du même genre que l'essence : il faut donc des joint est des tuyaux de la bonne qualité : il est donc hasardeux de mettre du GPL ou propane dans une chaudiere a methane

    encore plus pratiquement : les cuisiniere a gaz sont souvent vendue avec 2 jeux de gicleur : des gros gicleurs pour le methane et des petit pour le butane propane : c'est le diametre des gicleurs qui modifie la proportion air gaz pour adapter au gaz
     
  14. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    chaudière gaz de ville
    Bonjour,
    Oui le méthane tolère des tuyaux en n'importe quoi: comme l'œsophage des vaches ou leur "pot d'échappement". :-D
    En effet les vaches éructent et pètent du méthane en grandes quantités.
    Si ce gaz était toxique le fils de petit agriculteur producteur laitier que je suis serait mort depuis longtemps. J'aime trop ces grosses bêbêtes pour leur faire des misères, sinon je leur aurais branché un tuyau à chaque extrémité pour récupérer le précieux méthane et alimenter la chaudière, pendant leur séjour à l'étable. :smt077

    Heureusement aussi que le méthane est plus léger que l'air et s'échappe par les toitures des étables. S'il stagnait au sol plus d'une étable ancienne aurait explosé au petit matin, lorsque la première vache à se lever aurait provoqué une étincelle en frottant sa chaîne contre le béton de la mangeoire.
     
    Dernière édition: 25 Mars 2016
  15. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 637
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    chaudière gaz de ville
    Bjr ,


    J'ai 2 documentations de chaudieres murales sous les yeux , une Chaffoteaux et une ELM Leblanc et toutes les deux indiquent des gicleurs differents et les pressions differentes suivant le gaz utilisé , ce qui parait logique !
    Il faudrait peut etre commencer par consulter la doc de la chaudière !
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page