1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

casser son creuset pour ne pas le briser...

Discussion dans 'Fonderie' créé par Albert du 18, 29 Octobre 2013.

  1. Albert du 18

    Albert du 18 Apprenti

    Messages:
    141
    Inscrit:
    10 Octobre 2013
    casser son creuset pour ne pas le briser...
    Bonsoir.
    Sous ce titre ce cache une question simple:
    Le contexte: on cherche a faire une coulée importante au moins une 30aine de kgs de fonte. L'ennui c'est que l'on a un four mais la manipulation du creuset est très risquée.
    L'idee: plutôt que déplacer le creuset, il pourrait être envisagé de faire le même principe qu'une coulée continue. Je mm'explique : on pose le creuset au fond du four devant une petite porte. Quand la coulée est prête, on ouvre la porte on pose un canal en argile ou graphite dont le bout arrive au dessus du trou de coulée dans le moule. Pour faire couler, on aurait fait un trou au fond sur le coté du creuset préalablement bouché avec un morceau d'argile fragilisé. Une grande barre, un coup sec au marteau et hop ça coule.

    Est-ce possible ou le creuset va complètement exploser? Une autre solution? On exclu de suite la solution portique pour tout sortir.

    Merci. @+
     
  2. gabber

    gabber Compagnon

    Messages:
    535
    Inscrit:
    15 Juin 2011
    Localité:
    entre calais et dunkerque
    Département:
    62
    casser son creuset pour ne pas le briser...
    On appel cela un piquage.

    je te conseille de t'inspirer du cubilot.

    Le creuset est fermé à l'argile on pique puis une fois la piquée terminé, on referme avec une barre avec un cone d'argile simple mais efficace.

    Après 30 kg de fonte, c'est rien du tout à deux.... ca fait 15kg par personne avec le poid du creuset on va dire 25kg par personne....


    Tu vas faire quoi avec tes 30kg de fonte? C'est quoi comme fonte grise ? blanche? malleable? tu vas travailler avec une fonte chaude ou froide?
     
    Dernière édition par un modérateur: 4 Mai 2015
  3. Albert du 18

    Albert du 18 Apprenti

    Messages:
    141
    Inscrit:
    10 Octobre 2013
    casser son creuset pour ne pas le briser...
    Super ta vidéo! En plus ils ont tous les EPI qui vont bien. J'en connais un qui va couiner!

    Bon sinon c'était pour le principe. Je viens d'un autre fils sur les tours. On avait une réflexion a propos de volumes importants. A mon sens on était a 40kgs d'alu en une seule coulée mais en fait il semblerait qu'il faudrait de la fonte. Mais même en supposant qu'on réduise les épaisseurs de la pièce, on arrive a 70kgs de fonte en une seule coulée. Et la c'est quand même pas la même!

    Donc dans le principe on prend un creuset au milieu d'un four ou l'on est obligé d'utiliser un cubilot? J'aurais préféré pouvoir utiliser un four classique et rapporter le canal. Est-ce possible?

    Je prendrais plus de précautions que dans ta vidéo. Je pensais faire le four a 50cm du sol et faire un trou devant pour y mettre le moule. Ainsi, s'il se passe un truc pas normal, tout est au fond du trou.... On verra quand sa sera froid...

    Des idées?

    @+
     
  4. gabber

    gabber Compagnon

    Messages:
    535
    Inscrit:
    15 Juin 2011
    Localité:
    entre calais et dunkerque
    Département:
    62
    casser son creuset pour ne pas le briser...
    Attention alu et fonte "de fer" sont deux mondes différents....
    Je te donner l'exemple du cubilot pourl'ouverture fermeture.

    Le cubilot est un four à coke (ou à houille pour les anciens) , le combustible est en contact avec le produit ce qui engendre une recarburation.

    Je rappel que la température de fusion de la fonte est de ~1300°C et que pour avoir une fonte chaude et fluide en quantité pour le moulage, il faut avoir une température dans la zone de chauffe dans les 1500/1600° pour avoir le temps nécessaire de remplir le creuset.

    La conduite d'un four à coke n'est pas aussi simple qu'un four à propane ou Electrique.

    Et tu veux faire quel type de fonte? grise? gs? silicieuse? noire? blanche? , je pense que tu devrais y réfléchir avant de te lancer la dedans :wink:
     
  5. Albert du 18

    Albert du 18 Apprenti

    Messages:
    141
    Inscrit:
    10 Octobre 2013
    casser son creuset pour ne pas le briser...
    Re.
    Je te remercie de tes conseils. C'est justement parce que les températures sont importantes que je souhaite limiter au minimum le temps "d'exposition" donc c'est pour ça que je demande avant...

    Pour notre affaire:
    On fait un four
    On pose un creuset de la forme qui va bien
    On charge
    On allume les bruleurs
    Quand c'est prêt on débouche et on rempli le moule.
    Ça te dit quoi? C'est complètement débileou il doit y avoir un fond de pas trop mal?

    @+

    Pardon j'ai pas préciser. Le but est de couler une partie d'un bâti de machine outil. Je n'ai pas travailler encore la nuance de fonte. Est-ce que ça a une importance?
     
  6. gabber

    gabber Compagnon

    Messages:
    535
    Inscrit:
    15 Juin 2011
    Localité:
    entre calais et dunkerque
    Département:
    62
    casser son creuset pour ne pas le briser...
    ta nuance de fonte va impacter la coulabilité.
    tu vas partir sur une fonte graphite lamellaire pour un bati de machine outil. (on oublie la GS pour un novice déjà que la fonte est plus que contre-indiqué)

    Je ne suis pas certain que tu arrives à monter assez haut avec un four à propane et d’ailleurs ton principe n'est pas viable.

    tu vas chauffé l’extérieur de creuset tu vas détruire ton creuset avant que tu arrives à fondre la fonte à l’intérieur.

    Le seul moyen de chauffé la fonte sans contact avec le combustible c'est le four à réverbère et encore le four à réverbère était utilisé pour le puddlage.
     
  7. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 016
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    casser son creuset pour ne pas le briser...
    ne pas confondre houille et coke ... c'est exactement comme bois et charbon de bois

    la houille sort de mines de charbon : on ne peut pas la mettre dans un cubilot car elle fait trop de gaz en brulant , gaz qui ne peut pas bruler ou il faut chauffer ... les reaction de decomposition qui forment ce gaz consoment de l'energie : donc ça chauffe moins que le coke ... si on si soufle trop fort dans la houille ça s'eteind

    quand on pyrolysé la houille ou le bois , on obtient du coke ou du charbon de bois qui ont la même qualité : ça chauffe sans flamme exactement ou il est : aussi fort que l'on veut : plus on augmente le vent plus ça chauffe fort , presque sans limite , d'ou l'usage du coke dans les haut fourneaux et les cubilot

    le charbon de bois a été utilisé dans les premier haut fourneau qui n'etait pas très haut ... puis le coke plus dur que le charbon de bois a permis de faire des haut fourneaux plus haut

    pour un petit cubilot le charbon de bois est très bien

    quand je parle de vent dans un cubilot ou un haut fourneau , c'est le terme technique de l'epoque

    le probleme d'un creuset de fonte dans un four c'est qu'il ne peut pas etre renforcé par de l'acier puisqu'a cette temperature l'acier serait completement mou , voir fondu si on veut de la fonte bien liquide : il faut donc un creuset solide

    les creuset en terre refractaire son assez capricieux et casse quand il veulent ! je ne me risquerait pas a percer un trou de coulé dans un creuset en terre , de peur de casser le creuset entier donc il vaut mieux sortir le creuset entier et verser dans le moule

    il y a eu des four a creuset chauffé au coke : ces four etait dans un trou en dessous du niveau du sol , comme ça en cas de rupture du creuset l'acier tombait dans le trou ... on sortait le creuset avec des happes pour verser dans le moule le plus prés possible du four

    sans creuset il y avait les four a reverbere : la matiere a fondre etait directement dans un creux de la sole du four en pizé de sable : c'etait chauffé par la flamme au dessus : le fond et les coté de la sole en sable n'avaient jamais le temps de trop chuaffer donc pouvaient etre en brique renforcé par de la ferraille a l'exterieur

    on pouvait donc percer et reboucher le trou de coulé pour remplir les poches , et remplir les moules ... ces poches pouvaient etre renforcé par du fer puisqu'on ne les mettaient pas dans un four

    le four a reverbère a eté abandoné pour la fonte quand on a decouvert le cubilot , car le four a reverbère avait l'inconvenient de decarburer la fonte , donc faire un truc bon a rien ni fonte ni acier si on chauffait trop longtemps , on si on refondait des dechet de fonte : avec le cubilot ça recarbure comme un haut fourneau , et on peut même y mettre de la ferraille qui se fera transformer en fonte

    en prime le cubilot a un très bon rendement thermique , alors que le fours a reverbere etait catastrophique

    maintenant il y a des creuset en graphite qui sont beaucoup plus sur que les creuset en terre ... dans l'industrie actuelle personne n'oserait utiliser un creuset en terre pour de l'acier ou de la fonte ... alors qu'a cette epoque il fallait s'en contenter parce qui n'y avait rien d'autre ... il fallait commencer a les chauffer plusieur jour avantt l'utilisation pour eviter le choc thermique
     
  8. Albert du 18

    Albert du 18 Apprenti

    Messages:
    141
    Inscrit:
    10 Octobre 2013
    casser son creuset pour ne pas le briser...
    @ moissan: nos messages se sont croisés.
    Tout ce que tu dis je l'avais déjà lu après une autre insertion que tu as eut sur un autre post.
    J'avais déja vu le réverbère et son évolution qui recyclait les gazs pour chauffer.

    Bon, sinon ça me dit pas comment je m'y prends moi... 70 kg de fonte (ça fait une heure de chauffe a 25kW!!!)

    @+
     
  9. gabber

    gabber Compagnon

    Messages:
    535
    Inscrit:
    15 Juin 2011
    Localité:
    entre calais et dunkerque
    Département:
    62
    casser son creuset pour ne pas le briser...
    Je ne confond pas houille et coke moissan.

    un cubilot peut très bien marcher avec comme combustible de la houille.

    Les seuls différences:
    -fusion moin rapide que le coke
    -necessite une plus grosse pression de vent
    -plus chère que le coke
    -la houille contient plus de souffre et de phospore.

    La houille génère plus de monoxyde de carbone mais celui ci peut être brulé , c'est pour ca qu'il suffit d'avoir une cubilot à 2 voir 3 rangée de tuyères. ceci agrandit la zone de fusion mais c'est moins préjudiciable avec la houille car son temps de combustion est plus long que le coke.

    certains cubilots au début du XX était chargé avec les deux car la houille permettait d'augmenter le temps de fusion et améliorer le rendement du cubilot car le coke chauffant plus fort il amène la fonte très rapidement à l'état liquide qui ruissèle directement jusqu'aux creuset sans se chargé en calorie, tu finis donc par avoir une fonte froide dans ton creuset. Et je ne te fait pas un dessin de l'utilité d'une fusion longue pour des gros bloc de fonte.

    les cubilot utilisants uniquement la houille ont les tuyère plus bassse au détriment de la taille du "lit".

    Je te conseille de lire le livre "les cubilots américains" extrait "du manuel du mouleur" deTHOMAS D WEST . Ca date du début des années 1900. édition gauthier villars. il y détaille l'utilisation des deux combustibles.

    utilisé n'importe qu'elle ferraille amènera à faire une bonne vieille fonte blanche. voir un acier sauvage.
     
  10. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 016
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    casser son creuset pour ne pas le briser...
    merci pour ces renseignement qui confirment qu'il y a beaucoup de chose a apprendre

    j'ai fait faire des piece a une fonderie qui utilisait un grand cubilot et qui y mettait beaucoup de feraille quelquonque les jours ou il faisait des contrepoids pour tracteur agricole : des piece uniquement moulé sans aucun usinage , et sans besoin d'autre caracteristique que le poid : donc fonte blanche non identifié sans probleme

    bien sur que les jours ou il faisait des piece pour de la mecanique le chargement du cubilot n'etait pas le même !

    l'avantage d'une vraie fonderie c'est que les fondeur ont l'experience qu'il faut
     
  11. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 016
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    casser son creuset pour ne pas le briser...
    pas d'illusion sur les epi ... quand tu est eclaboussé par une certaine quantité de metal ça passe a travers du cuir epais

    les equipement de protection individuel c'est pour les etincelle ... mais pour les vrais accident c'est des vrai accident
     
Chargement...

Partager cette page