1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

bac a ultrason

Discussion dans 'Autres' créé par geni, 12 Septembre 2016.

  1. geni

    geni Ouvrier

    Messages:
    412
    Inscrit:
    30 Juillet 2011
    Localité:
    Grand Est
    Département:
    67000
    bac a ultrason
    Bonjour,
    mon désir et besoin sait d'acquérir un bac de nettoyage a ultrason pour nettoyer des pièces mécanique carter, carbu etc
    Je sait il y a eu déjà discussion a son sujet , mais je voudrais relancer se thème de débat pour entendre vos avis divers etc
    Je vous en remercie d'avance pour être le +précis possible
    geni
     
  2. pinou29

    pinou29 Compagnon

    Messages:
    1 010
    Inscrit:
    18 Mars 2009
    Localité:
    Toulon ( Var )
    bac a ultrason
    Bonjour.
    Entre un carter et un carbu ça fait une sacré différence de taille donc différence de prix à l'achat.
    Cuve chauffante ou pas?
    On en trouve des petites sur un site de vente entre particuliers ......................
    Ensuite reste le problème du produit qui sera dans la cuve, normalement on met de l'eau et un détergeant mais selon l'objet à nettoyer on peut y mettre un produit type solvéthane si on en trouve pour les particuliers.
    Bernard.
     
  3. metalux

    metalux Compagnon

    Messages:
    2 259
    Inscrit:
    11 Janvier 2009
    Localité:
    nord
  4. kaiten

    kaiten Apprenti

    Messages:
    126
    Inscrit:
    15 Juillet 2010
    Localité:
    35
    bac a ultrason
    Pas du tout pour faire de la pub à BPAC qui n'a sûrement pas besoin de moi, mais en tant que quasi-voisin et après avoir passé pas mal de temps à comparer, je leur en ai acheté un fin 2015 et j'en suis très content (un 10L).
    Si j'avais un seul reproche à lui faire, c'est que la montée en température est un poil lente, mais c'est tout. Je ne m'en sers pas tous les jours, mais pour ce que j'ai fait avec (disons utilisé une bonne vingtaine de fois), je dirais que ça décoiffe (je n'ai utilisé que leur nettoyant A5 pour le moment). Vraiment rien à voir avec le petit nettoyeur chinois de 1,5l en plastique (pourtant 70€environ) que j'avais avant.
    Le patron, M.Briouze, est très disponible et connait bien ses machines. Cahier des charges conçu en France, fabriqué en Asie bien entendu...
    Encore une fois...juste mon expérience.

    -Philippe
     
  5. ZZR1100

    ZZR1100 Apprenti

    Messages:
    105
    Inscrit:
    12 Février 2013
    bac a ultrason
    Il dise quelques bêtises ....


    Chauffante ? => Pas nécessaire !
    (Si cela pulse correctement, cela chauffe !)

    Si c'est pour un usage amateur : eau (additionné de ce que l'on voudra en fonction du besoin, à faibles doses : vinaigre, soude, ...), en ambiance non confinée, White-spirit, acétone, ... et en faisant attention !
    Nota : la technique du bain-marie fonctionne bien et à l'avantage de garder l'interface eau !

    La taille du bac => en fonction des ressources financières (et je ne vois pas l'intérêt d'un passage de carter moteur au bac à US.)
    PS : On peut toujours nettoyer une demi-pièce et, ensuite, la retourner pour faire l'autre moitié.

    La puissance :
    Plus c'est puissant, mieux cela est ..., mais à rapprocher de la capacité de la cuve (On parle de densité US/Litre.)
    Plus le rapport est grand, plus le nettoyage est rapide et inversement.
    Normalement, les « clients » sérieux parlent de puissance US (Puissance ultrasonore) qui est relativement basse, (ou à des accélérations)

    La fréquence, plus c'est élevé, plus c'est efficace.
    Des transducteurs (piézoélectrique de préférence), à 41 kHz seront toujours plus performant que des 27 kHz.

    Cuve Inox (Of course), ou titane (Mais pas courant)

    Le robinet est un plus, mais attention à ce qu’il n’y ait pas contact entre la cuve « vibrante » et l’habillage !
    Le robinet augmente l’inertie de la cuve et génère des déformations => sur une grosse cuve, c’est un plus, sur une petite, un gadget pernicieux.

    Faire attention à la jonction cuve interne/habillage => C’est le talon d’Achille => l’eau passe et grille l’électronique, trop ferme et c’est les US qui vont se dissiper dans l’habillage.
    (Joint caoutchouc préférable)

    Attention à la dissipation thermique des transistors de puissances ….

    FAIRE TRES attention à ne pas faire fonctionner la cuve à vide !
    L’électronique + transducteurs sont confrontés à une certaine charge (L’eau qu’ils secouent), si pas de charge, c’est un court-circuit franc pour ce petit monde.

    Les bons fabricants (transducteurs), sont quasi tous dans le même coin (Brandson, Ultrason Annemasse, Bandelin, ….).
    Il n’y a pas de fabricant ailleurs (Du moins, pas à ma connaissance)
     
  6. ZZR1100

    ZZR1100 Apprenti

    Messages:
    105
    Inscrit:
    12 Février 2013
    bac a ultrason
    La température est un aspect particulier, destiné à certains usages.

    Cela ne nettoies pas mieux parce que le bain est chaud, au contraire.

    Le principe des US, est de faire caviter un milieu (l'eau) sur une paroi : cela génère de micro-bulles de vide.
    Celles-ci, comme une charge creuse, « décollent » les salissures et les mettent en suspension ou les désagrègent.
    (Cela casse les grosses molécules).
    A l’extrême, si l’eau est chaude, voire très chaude, il n’y a plus génération de vide, mais de vapeur d’eau.

    Le principe de la cuve à U.S., est un principe mécanique.

    NB : Avec le pétrole, l’alcool, il est facile d’arriver au point d’ébullition.


    Si le milieu s’échauffe, c’est simplement parce que l’agitation US (une puissance acoustique) se transforme par absorbions (Joules).
    NB : C’est même par cette méthode que l’on en déduit la puissance US.

    Re Nota, certaines matières n’aimeront pas trop : les caoutchoucs / joints, ordinaires => les US rompent les liaisons intermoléculaires.
     
  7. biscotte74

    biscotte74 Compagnon

    Messages:
    2 377
    Inscrit:
    28 Novembre 2012
    Localité:
    Annemasse
    bac a ultrason
    Est tu certains de ce que tu affirmes quand à la conception, parce que sur ebay il y a exactement les mêmes que leur 10 litres digital, à 1/3 du tarif, puissance et température identique.

    http://www.ebay.fr/itm/10L-Schmuck-...038255?hash=item3acc05d82f:g:DMEAAOSwGtRX0Wih
     
  8. metalux

    metalux Compagnon

    Messages:
    2 259
    Inscrit:
    11 Janvier 2009
    Localité:
    nord
    bac a ultrason
    bonjour
    très intéressantes tes remarques !
    par contre:
    si en asie ou là il y a une pléthore de modéle
     
  9. kaiten

    kaiten Apprenti

    Messages:
    126
    Inscrit:
    15 Juillet 2010
    Localité:
    35
    bac a ultrason
    Bonsoir,
    je n'ai pas parlé de conception en France, mais de cahier des charges (ie sélection des sous-ensemble sur catalogue d'un ODM chinois, comme dans les autres domaines).
    Il est évident que l'ensemble est fait en Chine, il ne faut pas rêver.
    De fait on trouve des jumeaux des produits BPAC à bien moins cher dirait-on. Je ne les avais pas identifiés lorsque j'ai cherché l'an dernier, et pour moi c'était pratique d'avoir un interlocuteur local. BPAC ne fait pas davantage son nettoyeur que ses cabines de sablage qui sont les mêmes que celles que je vois depuis 10 ans chez Harbor Freight aux US. Elles ne prennent juste pas le même container...

    Si les explications ci-dessus paraissent sensées pour certaines, elles sont bien péremptoires. Le nettoyage de cartes électroniques aux ultrasons se fait par exemple fréquemment à chaud (55°C) avec additif - j'en ai eu dans mes ateliers de production donc je connais un peu ...

    Pour ma part et pour mon usage particulier cette fois:
    - avec ou sans chauffage je n'ai pas les mêmes résultats, et de loin.
    - le robinet est loin d'être un gadget - mais, oui c'est évidemment un point de faiblesse potentiel dans une construction de toute façon de niveau 'consumer' et pas pro.

    -Philippe
     
    Dernière édition: 13 Septembre 2016
  10. relax

    relax Compagnon

    Messages:
    909
    Inscrit:
    3 Mars 2011
    Localité:
    rhône alpes
    bac a ultrason
    Bonjour,
    Si c'est pour laver du propre il n'y a pas besoin de chauffage mais pour du bien gras c'est indispensable si on ne veux pas y passer 3 plombes.
     
  11. bipbip30

    bipbip30 Compagnon

    Messages:
    2 388
    Inscrit:
    23 Décembre 2012
    Projets:
    H130 De Vallière en cours
    Département:
    30
    bac a ultrason
    bonsoir, j'ai fait le même constat que relax

    ZZR1100, tu as l'air de dire que le chauffage est inutile, peux tu expliquer un peu plus
     
  12. dubleu

    dubleu Compagnon

    Messages:
    619
    Inscrit:
    1 Février 2016
    Département:
    62
    bac a ultrason
    la chauffe ne fonctionne que avec le bon produit ...... en automobile j'utilise les deux en fonction de ce que je nettoie ...injecteur à froid + solution ..... moteur culasse et autres pièces ou je veut nettoyé des dépôts surtout les endroit inaccessible circuit huile la chauffe et produit adapté

    attention de ne pas ce trompé les alu alpax et autres aime pas certain produit soi disant ..... soupe maison


    le probléme et le mème que pour les produits de fontaine tous dépend de l'usage faire attention au produit alcalin
     
  13. ZZR1100

    ZZR1100 Apprenti

    Messages:
    105
    Inscrit:
    12 Février 2013
    bac a ultrason
    Les tranducteurs ?
    Et pour les céramiques piézo, il n'y a guère que les allemands.

    Le reste, c'est du montage/assemblage.
    Si la puissance US est là, le bain chauffe (et plus vite que l'on veut).
    Effectivement certains produits sont plus efficaces à chaud, mais rien n'empêche d’amener le bain à bonne température : un petit thermoplongeur est d’un cout ridicule.

    C’est comme la notion supplémentaire de DIGITAL.
    En quoi l’amateur peut-il être intéressé par le sapin de noel en façade, alors qu’un simple minuteur fait très bien l’affaire ?

    • Si c’est pour une utilisation PRO, on prendra une marque, un ensemble de lavage/nettoyage.
    • Si c’est pour du semi-PRO, la démarche pourra être différente.
    • Si c’est pour de l’amateur, à usage modéré, on se limitera à l’essentiel, c’est-à-dire, à ce qui fait la spécificité des US.

    Un circuit de chauffage sur une cuve à usage modéré se traduira par un appareil HS (La plupart du temps …), sur sa défectuosité.
    Il serait beaucoup plus sage, plutôt que d’avoir cette particularité, d’avoir une sonde thermique sur les transducteurs (pas facile) et sur les transistors de puissance.
    Voire, un petit disjoncteur.​

    Pour résumer : le circuit de chauffage est un plus, dont on peut se passer, c’est un superflu qui grève le prix.

    En ce qui concerne le nettoyage de cartes électroniques aux ultrasons : Initialement, c’est ce qui a fait l’avènement de ce moyen de décontamination.
    Il se faisait, alors, à chaud, parce qu’on utilisait du flugène (ou fréon).
    On utilisait alors, un rinçage, en phase vapeur, ce qui terminait le processus et permettait une parfaite propreté.
    Pour ce faire, une évaporation était nécessaire, on chauffait donc le bain.

    Par la suite, le flugéne a été interdit, mais le chauffage est resté sur les cuves … et les produits de nettoyage se sont adapté à cette possibilité.​

    Normalement tous les produits devraient être utilisables à froid, ceux qui sont à utiliser à chaud sont, en fait, des produits mal adaptés.
    La cuve à ultrason a aucun intérêt à travailler à chaud (Voir explications dito => Cavitation)

    Soyons clair.
    Le nettoyage par ultrason est un moyen ultime d’éliminer les indésirable : il n’a pas son pareil pour déloger : calamine, boues, gommes et autres limailles et cela tout particulièrement sur des éléments complexes et difficilement accessible, le carburateur/injecteur en est la pièce type.

    Dans les cas difficiles, il est salutaire d’utiliser différents bains :
    Si c’est pour du bien gras, un solvant gras sera utilisé, puis remplacer par du plus sec.​

    Les produits de nettoyage :
    • Si on se penche sur les produits, on trouve des trucs lambda, vendus bien cher pour ce qu’ils sont.
    • Si on est dans le PRO, il en est différemment, et des gens comme Chemsearh, proposent, effectivement, des produits adaptés à ces utilisations pour des nettoyages spécifiques.
    Pour l’amateur, le placard à produits d’entretien de madame est disponible et souvent, adapté.

    Exemple :
    Pour reprendre celui des cartes électroniques :
    • Version PRO => nettoyage avec produit spécifique à chaud. (On recherche la perfection).
    • Version Amateur => Acétone (A pratiquer en univers non confiné, mais efficacité très satisfaisante, proche de la solution PRO)

    Pour reprendre moteur culasse et autres dépôts (circuit huile)
    Là, on demande beaucoup et les US arriveront au bout des conduits que très atténués.​

    • Version PRO => nettoyage avec produit spécifique à froid ou chaud (Selon les éléments) : La tâche est rude.
    • Version Amateur => Il faudrait, déjà, dilué le gras et autres cambouis => donc un bain spécifique (Fuel ?) Dans ce cas, la chauffe pourrait être un plus, mais comme l’opération risque d’être longue, l’élévation de température s’opérera. Puis si les gommes paraissent se dissiper, passage à un bain plus sec (acétone White-spirit gras).
    Si cela s’avère insuffisant, on peut recommencer avec le bain précédant après filtration.
    Nota : les gommes (dépôts adhérents plus ou moins solides) sont les plus difficile à éliminer.​

    Nota : Lors de ce nettoyage, la pièce à nettoyer est nécessairement, grosse, la cuve, également.
    Les transducteurs (moteur US) sont ponctuels, le foyer des ultrasons sera donc ciblé, il faudra changer de lieu la pièce à nettoyer de sorte que certains points ne se retrouvent pas dans une zone d’ombre, ou d’amplitude 0.

    • En version PRO, les produits de nettoyage doivent respecter des normes. Ils sont souvent en phase aqueuse (et très perturbateur pour la vie aquatique.) Ils sont, normalement, pourvu d’éléments anti-corrosion, mais dont l’efficacité est plus ou moins pertinente.
    • En version amateur, on utilise ce que l’on veut (des produits inflammables, par exemple), mais attention à ce que vous utilisez !
    De la soude sur un éléments d’aluminium aura un effet très rapide, recherché ou NON !​

    Qu’ajouter ?
    Un petit chapitre sur les générateurs d’Ultra-Son (US).
    • Il y a les transducteurs :
    Un moteur générant les ultrasons, constitué d’un empilement de pastilles percées au centre et habillés d’un ensemble d’éléments mécaniques (contre masse, précontrainte, ressorts, dissipateurs, …)
    C’est la partie noble : elle demande une ingénierie certaine, un savoir-faire et de la précision (typiquement planéité de 0,3µm max).
    Souvent, un transducteurs HS est dû à la rupture de la liaison électrique (fils soudé)…

    • Il y a les transducteurs simplifiés.
    De simple plaquette/disque de céramique piézoélectrique collé à la cuve.
    Selon le degré de conception, c’est plus ou moins viable.
    • Le pire : la pastille collée directement à la cuve => la cuve se déforme, mais pas la céramique => rupture de celle-ci : point final.
    • La pastille est collée sur un support (Dural, le plus souvent), lui-même collé sur la cuve, par l’intermédiaire d’un joint épais de colle réglé par l’intermédiaire de canons.
    La connexion est effectuée par soudure à l’argent de la pastille à travers le joints (fils isolant téflon)​

    Les collages sont préparés : sablage /grenaillage, dégraissage soigné (à US), mordançage (si nécessaire) et collage avec une colle époxy particulière (Threebond), étuvage, suivi d’un autre étuvage (Une sorte de revenu qui confère au collage une tenue optimum.)
    En final, un coup de vernis silicone (tropicalisation) => les pastilles n'aiment pas l'humidité.
     
    Dernière édition: 14 Septembre 2016
  14. crapulatos

    crapulatos Compagnon

    Messages:
    2 386
    Inscrit:
    5 Avril 2009
    Localité:
    ech' vis din une tiote baraque in ch'timi
    bac a ultrason
    Bonjour

    J'ai bien tout lu tous vos commentaires tous différents, et néanmoins tous pertinents.

    Il y a 8 ans j'ai acheté un bac ultrasons made in china de 2l sans chauffage : Eumax UD80S-2l
    Ça fonctionnait pas mal avec un taux d'usage relativement faible on va dire 10h par an à tout casser, mais avec des séquences de 1 à 2 heures facile.

    J'ai été obligé par deux fois de démonter pour des mauvais contacts.
    L'année dernière, ce bac décida de décéder en dégageant une fumée tout à fait suspecte et létale.

    Que faire ? .... Finalement je vais repartir sur du matos à pas cher avec une durée de vie que je sais limitée.
    Ça va à l'encontre de ma philosophie plutôt orientée sur du matériel pro ancien mais de bonne qualité. Mais bon ...
    Je prends un bac de 6l pour pouvoir passer un carbu en une fois.
    J'ai privilégié la puissance des US, 180w. Par défaut il y a du chauffage, ça va juste simplifier, car avant je prenais de l'eau bien chaude au robinet.

    http://www.ebay.fr/itm/6L-Numerique...711033?hash=item4d49af5c79:g:u-AAAOSw65FXu~oy

    Attention : dans la doc de l'objet retenu, il y une phrase troublante
    Vive les traductions automatiques :tumbsupe:

    E.T.
     
Chargement...
Articles en relation
  1. Guerrand olivier
    Réponses:
    4
    Affichages:
    1 011
  2. zingilingiling
    Réponses:
    8
    Affichages:
    1 382
  3. gazgaz1342
    Réponses:
    12
    Affichages:
    2 582

Partager cette page