1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

A propos de la réfection de coulisses prismatiques...

Discussion dans 'Tours' créé par j.f., 5 Octobre 2010.

  1. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    A propos de la réfection de coulisses prismatiques...
    Bonsoir à tous.

    Je me pose pas mal de questions sur la façon dont sont reprises les coulisses d'un banc primatique et du trainard qui va dessus.

    Le décor : à l'avant du banc, une glissière prismatique de profil triangulaire isocèle (90° au sommet). A l'arrière, un plan de glissement. On néglige les plans de dessous pour simplifier.

    Le trainard, c'est simple puisqu'il suffit d'un rond rectifié de diamètre connu, d'un marbre, et avec un peu de trigo on peut calculer cette hauteur. C'est certainement jouable avec une fraiseuse. Et compte tenu de la rigidité d'un trainard, il doit être posible de le brider et de l'usiner sur une table moins large que lui, en porte à faux.

    Mais sur un banc, comment faire ? Déjà pour mesurer. Avec un vé dont on détermine au préalable la distance arrête du vé / face opposée (rond + trigo) ?

    Et une grande question :

    Existe-t-il, à partir d'un trainard "remis à neuf", une technique d'autorectification de la machine ? Je veux dire par là une méthode consistant à placer et orienter une tête de rectification avec une meule fixée au trainard, puis, par passes successives, de converger vers une géométrie parfaite ? Ou encore d'arriver à la même chose en transformant en quelque sorte le trainard en bélier d'étau limeur ?

    Le premier obstacle que j'y vois est que déjà un isostatisme ne peut pas être respecté. Alors l'hyperstatisme encore moins (cas d'un trainard parfait sur un banc parfait). Ca risque d'être très bancal.

    La question n'est pas tout à fait farfelue. On m'a parlé récemment d'un dispositif de ce genre, opérationnel, mis au point en interne par les gratteurs du coin... Mais je ne vois pas comment ça peut marcher. C'est peut-être fixé sur le banc, sans appui sur les glissières.

    Et comment rectifie-t-on le banc d'un très grand tour ? J'imagine qu'on ne charge pas la machine qui a besoin d'une révision sur une péniche pour le faire rectifier ailleurs.

    (ici, il n'est pas question de grattage - c'est un autre sujet)

    See whotta mean ?

    Non, pas l'intention de monter la disqueuse sur le trainard pour lui faire faire des allers et retours.
     
  2. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    A propos de la réfection de coulisses prismatiques...
    Je m'auto réponds partiellement...

    Pour la position du plan par rapport au V "femelle", deux méthodes ici vers le milieu de la vidéo ; la mauvaise à laquelle je pensais, et la bonne avec un niveau et des cales


    et là pour le reste, il faut bien un vé, mais surtout un niveau :


    Et une autre du même auteuyr :c'est avec ça qu'on fait des arbres canelés ?


    Usinage d'un prisme à 55° (de contrôle ?) à l'étau limeur (toujours le même auteur) vers 7:20 ; avec l'évaluation et finition d'un transversal de chinois neuf.

     
  3. wika58

    wika58 Modérateur

    Messages:
    10 374
    Inscrit:
    17 Décembre 2006
    Localité:
    F-54560 / Lorraine
  4. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    A propos de la réfection de coulisses prismatiques...
    Ce que je trouve intéressant, c'est surtout le contrôle.

    C'est bien bien de récupérer une machine ancienne, mais ça serait très intéressant de connaître son état géométrique, et l'incidence que ça a sur la précision de l'usinage. Surtout quand on voit certains tas de rouille récupérés à la ferraille, croupissant sous la pluis depuis des années.

    Ceux qui disent qu'il vaut mieux une vieille européenne qu'une chinoise neuve n'ont peut être pas tort. Voir la dernière vidéo mise en lien, et qui montre la concordance des surfaces du transversal. Les surfaces d'origine ont un aspect gratté, mais c'est manifestement juste décoratif.

    Bon, maintenant, faut aussi voir la vieille européenne !

    Le problème c'est le matériel nécessaire à ces mesures.

    Je vais très probablement suivre la voie de 916, essayer me faire une règle et un vé, acheter un niveau et commencer le grattage. Sans Biax. A la main. Rien d'autre. (en résumé, comme disent les militaires, avec ma bite et mon couteau). Au moins pour voir ce que c'est.

    L'auteur des vidéos ci-dessus en a placé 30 sur Youtube. Il y montre en particulier un bouquin sur la réfection des machines.
     
  5. MKSA

    MKSA Compagnon

    Messages:
    893
    Inscrit:
    11 Janvier 2008
    A propos de la réfection de coulisses prismatiques...
    Je me demande si les chinoises meme grattees valent qcq chose vu la qualite de la fonte ?

    C'est clair qu'une antiquite EU remise en etat vaudra toujours plus.
    Le boulot de mise en route reste finalement similaire.

    Probleme est le cout des pieces de rechanges et disponibilite. De plus en general leur taille excede les besoins ou locaux dispo.

    D'un autre cote, les vieilles chinoises ? :-D

    Fin des annees 70 j'ai vu leurs machines, horrible ! Maintenant le sable de moulage semble livre separe alors qu'a l'epoque, il etait inclus a la fonte.
    Heureusement qu'ils ne lubrifient pas les machines, ca ferais de la pate a roder.

    Par contre, ils s'ameliorent et la ????
     
  6. tourniquet

    tourniquet Ouvrier

    Messages:
    497
    Inscrit:
    14 Décembre 2008
  7. msieuryoyo

    msieuryoyo Compagnon

    Messages:
    1 401
    Inscrit:
    12 Mars 2007
    Localité:
    Béziers
  8. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    A propos de la réfection de coulisses prismatiques...
    Ah oui...

    Merci.

    Mais entre temps, j'ai lu quelques chapitres d'un bouquin.

    C'est vraiment un bazar incroyable. La métrologie est déjà totalement hors de portée de l'amateur. C'est un truc de fou ! C'est pas un métier, c'est plusieurs métiers en même temps.

    En ce qui concerne l'autorectification, ça se fait pour le plan de dessous, effectivement sur le concept de l'étau limeur, avec le trainard comme bélier. Mais apparemement uniquement pour le plan de dessous, une fois tous les autres terminés.
     
  9. pierrepmx

    pierrepmx Compagnon

    Messages:
    3 618
    Inscrit:
    24 Septembre 2010
    Localité:
    Alpes & Drôme
    A propos de la réfection de coulisses prismatiques...
    Salut j.f.,

    je suis en cours d'achat d'un tour, et je suis super intéressé par ces questions de métrologie.

    Je sais qu'il y a une "bible" américaine des années 50
    "Machine Tool Reconditioning and Applications of Hand Scraping" Edward F Connelly 1955
    Je connais quelqu'un qui pense l'avoir (je crois qu'il a été cité par d'autres, comme phil916).

    Une des vidéos que tu as indiquées montre effectivement un autre ouvrage de référence, d'origine allemande.

    Enfin, les docs des tours Cazeneuve, Ernault-Somua ou AMC des années 50/60 que j'ai pu consulter grâce à ce forum on des tableaux très détaillés des procédures de contrôle de sorties d'usine, et se réfèrent à un ouvrage français:
    "Machine-Outils - Réception - Vérification" de M. l'Ingénieur Principal Pierre SALMON (éditions Henri François)
    Surement la "bible" française de l'époque !

    PS: j'ai acheté pour quelques euros, sur LBC, un jeu de grattoirs plats et triangulaires et une "feuille de saule", que je devrais bientôt recevoir (en acier, pas avec plaquette carbure amovible).
    Reste la question du marbre, une chose à la fois.

    Le sujet sur le grattage de jameswatt est fascinant. D'ailleurs, certains, comme phil916, semblent avoir été définitivement "contaminés" !
    C'est ICI que ça gratte...

    En résumé, le sujet m'intéresse 8-)

    Pierre.
     
  10. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    A propos de la réfection de coulisses prismatiques...
    J'ai eu une discussion ce matin avec un tourneur travaillant sur une machine de 6 mètres d'EP.

    Sur sa machine, les glissières sont amovibles, et segmentées. Pour entretient, elles sont simplement démontées, rectifiées, puis remontées et reréglées morceau par morceau.

    C'est tout simple.

    Il fallait y penser !

    Ensuite, j'ai bien eu la confirmation de machines transportables se plaçant sur les tours, sur place, pour en rectifier les glissières en cas d'usure importante. Sinon, c'est à la main, au grattoir. Et même si c'est une espèce en voie de disparition, ils font toujours appel à leurs services (très onéreux, tant mieux pour eux !).

    Vala.
     
  11. jimfells

    jimfells Ouvrier

    Messages:
    441
    Inscrit:
    16 Août 2010
    A propos de la réfection de coulisses prismatiques...
    C'est marrant, sur la deuxième vidéo postée par J.F. , ils utilisent le même niveau que Micluc :P

    Les mecs, on a intérêt à réviser, et surtout pratiquer la métrologie !

    Jim.
     
  12. olivier_fu

    olivier_fu Apprenti

    Messages:
    220
    Inscrit:
    14 Mai 2008
    A propos de la réfection de coulisses prismatiques...
    En tout cas merci pour ce sujet, je ne comprenais pas comment on pouvais rectifier des surface en les gratant a la main ca me parraissait completement impossible et absurde mais la j'ai vu et compris.
     
  13. ba38

    ba38 Apprenti

    Messages:
    158
    Inscrit:
    21 Avril 2009
    Localité:
    Isére- 38350
    A propos de la réfection de coulisses prismatiques...
    Bonjour
    Vidéos très instructives!
    J'ai trouvé ce livre sur internet. Il est en format djvu (littéralement Déjà vu) et lisible avec le logiciel libre Djview.
    Je pense qu'un thème "Documentation usinage" serait le bienvenu dans la section "Usinage conventionel" afin que je puisse l'inclure (en m'indiquant la procédure à suivre).
    Cordialement.
    Bernard
     
  14. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
  15. pierrepmx

    pierrepmx Compagnon

    Messages:
    3 618
    Inscrit:
    24 Septembre 2010
    Localité:
    Alpes & Drôme
    A propos de la réfection de coulisses prismatiques...
    Salut et bon début de w.e.

    Je pense que Mr Connelly est au Paradis des Usineux depuis longtemps... le bouquin est de 1955, tout de même ! Si un arrière petit neveu de Mr Connelly se manifeste, il sera toujours temps d'aviser poliment...

    Dans ce livre de 540 pages, il y a à peu près tout ce que l'on doit savoir en métrologie et grattage pour contrôler et remettre en état la géométrie d'une machine de conception classique. C'est "à l'ancienne", et donc accessible à l'amateur. Mais c'est aussi très précis et exigeant.

    Voici ce que m'inspire un premier survol du bouquin:
    Ce livre n'est pas un manuel général de réparation, par exemple il ne dit absolument rien de la remise en état des pignons de la boite d'avances d'un tour.
    Par contre, pour être *sur* de la concentricité d'un cône morse ou mettre la broche d'une fraiseuse "au carré" avec la table, y'a que l'embarras du choix.

    Il représente l'état de l'art en 1955 aux US. (Ca ne doit pas être différent des méthodes européennes)

    Ce bouquin est très cité (et échangé) sur certains sites américains sur les MO classiques.

    Ce serait bien de mettre ce fichier sur le site.
    Sinon, à chaque sujet sur le grattage, la métrologie ou le réglage, il faudra coller les images des pages ou des passages correspondantes dans les messages, ce qui reviendra au même, en plus pénible et redondant...

    My 2 (euro-)cents...

    Pierre.
     
Chargement...

Partager cette page