Graisse ou Huile ???

Modérateurs: jms, dranguila, Beau94, rednexage, patduf33, wika58, Prétender, MrDUS31, rebarbe, Tété

Graisse ou Huile ???

Message non lupar wika58 » 22 Nov 2007, 10:28

Bonjour à tous,

Que faut-il mettre sur les différents organes de nos machines-outils: graisse ou huile? :shock:
- glissières: ?
- vis-mère : ?
- pignons plastic : ?
- parties métaliques non peintes (table, colonne (hors glissière),...)
- ...

De plus, maintenant il vendent des huiles ou des graisses en bombe aérosol.
J'ai acheté récemment une huile au silicone et une graisse au Lithium ... :smt017

Je vais aussi m'acheter une scie à ruban et j'avais lu sur un poste qu'il fallait changer l'huile de la boite de vitesse... que mettre?

Et dans les huiles, il y en a des dizaines...?
J'ai des stocks d'huile moteur (Castrol GTX) et même de l'huile de boite automatique. Puis-je les utiliser?

D'avance merci.
Pat.
Ce forum est super !!!
Avatar de l’utilisateur
wika58
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 7174
Inscription: 17 Déc 2006, 22:18
Localisation: F-54560 Longwy <>Thionville

Publicité

Message non lupar coredump » 22 Nov 2007, 10:38

Chez moi c'est:
huile glissière RC machine pour tout ce qui est glissière, vis mère, protection etc. Elle est plus épaisse que de l'huile de vaseline.
Huile boite GL4 (total) pour les BV.
WD40 en général (outils, protection, coupe alu).
graisse lithium pour ce qui reste.
Avatar de l’utilisateur
coredump
pilier
pilier
 
Messages: 3132
Inscription: 08 Jan 2007, 22:18
Localisation: Côte d'azur

Re: Graisse ou Huile ???

Message non lupar Sanson » 22 Nov 2007, 10:55

wika58 a écrit:Que faut-il mettre sur les différents organes de nos machines-outils: graisse ou huile? :shock:
- glissières: ?
- vis-mère : ?
- pignons plastic : ?
- parties métaliques non peintes (table, colonne (hors glissière),...)
- ...
Bon, tu veux un "petit" cours sur les lubrifiants ?

Alors commençons par le début.

Tout d’abord, je tiens à préciser que je vais être schématique, je ne vais pas approfondir les choses et ne parler que d’un point de vue pratique, simple et si possible, compréhensible et assimilable pour tous.
(C'est pourquoi je ne vais pas être exact, je vais associé et présenter des choses théoriquement fausses, mais dans la pratique similaire ;) )

Une graisse, ce n’est jamais qu’une huile dans une éponge (Un savon => acide + graisse = savon)
On aura donc des caractéristiques identiques entre le pouvoir lubrifiant d’une huile ou d’une graisse.
La différence est ailleurs.

Une graisse ne coule pas, une huile oui.

On va donc mettre une graisse sur un élément sans carter et une huile dans un élément avec carter ou, éventuellement, si on peut la récupérer.

Une graisse de par sa consistance posséde une réserve : exemple roulement.
La graisse en fonctionnement ne fond que sous les billes, le reste reste figé.
Une huile, dans un roulement, si elle est présente à l’interface bille /piste assurera sa fonction (Lubrifier), mais si elle vient à manquer ……

Les types de lubrifiant :
Liquide
Solide

Les liquides (les plus connus)
Classiquement nous avons les bases minérales (Les huiles de synthèse ne sont qu’un clonage d’UNE molécule lubrifiante)
Elles se caractérisent par leur(s) viscosité(S)
Si c’est une huile monograde, elle possède Une viscosité, multigrade Deux viscosité (A chaud ou à froid)
Le plus important est sa viscosité.
Faible viscosité = grande vitesse / efforts faibles
Moyenne viscosité (SAE 50) = moyenne vitesse / efforts moyens
Grande viscosité (SAE > 100) = faible vitesse/ efforts importants.

Bon comme je te l'ai dit huile et graisse ne font qu'un.

Mais comment savoir ce que contient une graisse ?
Simple, tu lis ce qui est marqué sur la boite.
Si tu lis EP (Pour Extréme Pression), c'est une huile à forte viscosité.
Si tu lis : utilisation : roulements, organe dont la vitesse relative est forte => huile à faible viscosité.

Une huile contient des additifs :
Une huile voiture (minérale ou semi) en contient toute une panoplie (en solution ou en dispersion).
En ce qui nous concerne, cela n'a pas une grosse importance, juste le caractère anti-oxydant.

Avec une graisse, nous ne sommes plus limité par la quantité d’adjuvant : on peut donc en mettre beaucoup plus. (Que l’on piège de l’huile ou des particules ….)
On ne va donc pas se gêner !
C’est de là que viennent les colorations des différentes graisses.
On va y incorporer des lubrifiants solides. (Voir plus loin)
Cet ajout est également une indication de la destination d’une graisse (TRES TRES schématiquement : graisse clair = grande vitesse, graisse noire (type anthracite) = graisse EP)
NB : Il y a une graisse grise, à reflet métallique, dite au Molybdène, qui est destiné, quasi exclusivement, aux roulements : c’est une exception : il s’agit d’une graisse rapide ! (huile fine)

Moralité : Si tu peux huiler en continu, tu huiles (Cela élimine les pollutions)
Si tu ne peux pas : tu graisses.


Les lubrifiant solides :
Ils peuvent se présenter sous forme pulvérulente (Graphite, couramment), ou sous forme de pâte (Avec l’incorporation d’une très petite quantité d’huile)
La pa^te ne flue pas (graissage de vis, par exemple)
Ces lubrifiants solides ont la particularité de « coller » au surface de contact et constituer une interface de sécurité lubrifiante.
Les additifs EP courant : Graphite, MOS, autres (Téflon, céramique …..)
Nota : Certains savons peuvent apporter un intérêt (Lithium => grande vitesse)


Les autres lubrifiants :
ATTENTION : Ces lubrifiants sont à utiliser en bonnes connaissances : leurs usages peuvent se révéler pire que leurs absences !!!!!!

Le plus délicat (et dangereux) de tous : Les Silicones.
Ils se présentent sous forme d’huile limpide (Viscosité de 0 à ………..100.000 et plus)
Ils adhérent au métal par liaison électronique.
Ils ont un pouvoir mouillable extraordinaire. (Une goutte déposé sur un métal se propage sur plusieurs dizaine de cm)
Ils sont INCOMPATIBLE avec une lubrification métal/métal, mais par contre sont à conseiller pour les lubrification métal /plastique, plastique/plastique.
(Par plastique, j’entend caoutchouc, matériaux synthétiques)

Teflon

Si vous en voyez d’autres ……
Dernière édition par Sanson le 22 Nov 2007, 11:23, édité 1 fois.
Sanson
habitué
habitué
 
Messages: 217
Inscription: 10 Juin 2007, 18:15

Message non lupar wika58 » 22 Nov 2007, 10:58

Merci de ton point de vue :wink:

Tu connais donc la graisse Lithium?
Qu'est-ce qu'elle a de plus?
Je connais les Batteries au Lithium mais la graisse... :???:
Moi j'avais acheter la bombe par curiosité...C'est vrai que c'est pratique...

Edit : car pendant que je répondais à Coredump, Sanson nous a fait une belle explication...Merci à toi aussi.
Pat.
Ce forum est super !!!
Avatar de l’utilisateur
wika58
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 7174
Inscription: 17 Déc 2006, 22:18
Localisation: F-54560 Longwy <>Thionville

Message non lupar wika58 » 22 Nov 2007, 11:07

Sanson,

Tu a l'air de t'y connaître dans ce domaine, alors d'après-toi, qu'est ce qu'il faut mettre aux différents endroits demandé dans mon post?

Que penses-tu de ces huiles et graisses en aérosol?

Qu'apportent : Le silicone? Le Lithium?

Et l'huile pour boîte automatique de voitures, c'est tout fin et ça devrait être bien pour les glissières?...(Une boîte auto n'est-elle pas un ensemble de petits tiroirs hydrauliques...).
Pat.
Ce forum est super !!!
Avatar de l’utilisateur
wika58
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 7174
Inscription: 17 Déc 2006, 22:18
Localisation: F-54560 Longwy <>Thionville

Message non lupar coredump » 22 Nov 2007, 11:13

Les huiles de boite ont énormément d'additifs. Pas forcement bon pour la santé, et encore moins pour les narines...
Avatar de l’utilisateur
coredump
pilier
pilier
 
Messages: 3132
Inscription: 08 Jan 2007, 22:18
Localisation: Côte d'azur

Message non lupar Sanson » 22 Nov 2007, 11:35

Vous répondez vite les gars ;)





Que faut-il mettre sur les différents organes de nos machines-outils: graisse ou huile? :shock:
=> Répondu

- glissières: ?
=> En industrie, les surfaces sur glissières ont des vitesses élevés : On utilise des graisses blondes (genre Multilub)
Mais nous, n'avons jamais de vitesse importante, par contre nous utilisons nos bécanes en surcapacité (surcharge) : Une graisse EP serait la bien venue.
(Si possible avec un graisseur automatique)

- vis-mère : ?
Presque idem, mais plus rapide (Les charges sont faible)

- pignons plastic : ?
Si il y a que des pignons plastiques et pas de Roulement à proximité : Graisse silicone, autrement MOS en pâte.

- parties métaliques non peintes (table, colonne (hors glissière),...)
- ...
=> petit mélange à faire soi-même (Glycérine + parafine)
De tel sorte que le tout ne soit pas trop solide à température élevée (Valable également pour la protectiuon des métaux.
A défaut, huile fine, moteur, passer au chiffon.
Sanson
habitué
habitué
 
Messages: 217
Inscription: 10 Juin 2007, 18:15

Message non lupar jajalv » 22 Nov 2007, 11:52

Bonjour,

Attention: tous les huiles ne protègent pas de l'oxydation.

Je me souviens même d'une huile rouge qu'on employait pour les taraudages et les filetages. Elle nous permettait une qualité et un fini exeptionnel. Par contre, elle était tellement oxydante, qu'une pièce non nettoyée immédiatement au solvant et protégée par un fil d'huile, était bonne pour la benne le lendemain.

Bonne journée.
En rien de temps, il n'y a rien de fait.
Avatar de l’utilisateur
jajalv
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 9411
Inscription: 22 Aoû 2007, 21:58
Localisation: Rhône-Alpes

Message non lupar Sanson » 22 Nov 2007, 12:09

jajalv a écrit: Attention: tous les huiles ne protègent pas de l'oxydation.

Je me souviens même d'une huile rouge qu'on employait pour les taraudages et les filetages.
:smileJap:
Ce n'était pas une huile, mais un fluide de coupe

Attention, sous le terme "Huile", on englobe trop souvent des choses qui n'ont abscolument rien à voir avec de l'huile.
Exemple : Huile de frein ... C'est un glycol, soit l’association d’une glycérine et d’un alcool (En gros) => (Aucune propriété lubrifiante …Toxique et très corrosif !)
Sanson
habitué
habitué
 
Messages: 217
Inscription: 10 Juin 2007, 18:15

Message non lupar romteb » 22 Nov 2007, 12:10

En ce qui concerne les machines outils, mon experience personnelle me conduit à eviter la graisse au maximum pour les endroits qui ne sont pas absolument hors de portée des copeaux, surtout si vous rectifiez, meulez de l'acier ou usinez de la fonte car la graisse retient les particules.

L'avantage de l'huile c'est qu'elle va participer a charrier les residus metalliques lors de son renouvellement.
romteb
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2049
Inscription: 23 Oct 2006, 00:08

Message non lupar jajalv » 22 Nov 2007, 12:24

Sanson a écrit:
jajalv a écrit: Attention: tous les huiles ne protègent pas de l'oxydation.

Je me souviens même d'une huile rouge qu'on employait pour les taraudages et les filetages.
:smileJap:
Ce n'était pas une huile, mais un fluide de coupe

Attention, sous le terme "Huile", on englobe trop souvent des choses qui n'ont abscolument rien à voir avec de l'huile.
Exemple : Huile de frein ... C'est un glycol, soit l’association d’une glycérine et d’un alcool (En gros) => (Aucune propriété lubrifiante …Toxique et très corrosif !)


A ma connaissance, c'était bien de l'huile, mais qui contenait un aditif lui procurant un certain mordant.

C'est le cas, aussi, des huiles qui contenaient du soufre, et qui étaient employées (dans le temps) sur certaines parties des locomotives pendant la période de rodage.

Bonne journée.
En rien de temps, il n'y a rien de fait.
Avatar de l’utilisateur
jajalv
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 9411
Inscription: 22 Aoû 2007, 21:58
Localisation: Rhône-Alpes

Message non lupar wika58 » 22 Nov 2007, 12:46

Merci pour toutes vos infos.
Ce forum est toujours aussi super ?

Et le molycot, mon père qui était garagiste, ne jurait que par ça ?...
Les nodules de graphite se mettent dans les apsérités...

Quid de faire une période à l'huile molycotée sur les glissière puis de continuer avec une huile plus classique...? :roll:
Pat.
Ce forum est super !!!
Avatar de l’utilisateur
wika58
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 7174
Inscription: 17 Déc 2006, 22:18
Localisation: F-54560 Longwy <>Thionville

Message non lupar Sanson » 22 Nov 2007, 16:29

wika58 a écrit: Et le molycot, mon père qui était garagiste, ne jurait que par ça ?...
Molykote (ou ortographe similaire) est une marque qui fait d'excellent lubrifiant.
wika58 a écrit:Les nodules de graphite se mettent dans les apsérités...
C'est du MOS, pas du graphite.
wika58 a écrit:Quid de faire une période à l'huile molycotée sur les glissière puis de continuer avec une huile plus classique...? :roll:
Il n'y a pas d'huile au MOS, mais de la graisse.

Je t'en dirais un peu plus plus tard ;)

PS : Dans le temps, il n'y avait pas les produits que nous connaissons, on parlait, alors, de lubrification, aujourd'hui, de tribologie ....
J'ai fait simple (voir simpliste), sans détail (et notamment sur les lubrifiants Haute Température ....)
Sanson
habitué
habitué
 
Messages: 217
Inscription: 10 Juin 2007, 18:15

Message non lupar Chris57 » 22 Nov 2007, 18:46

Par contre l'huile au graphite existe, c'est mon pere qui la prepare en melangeant de l'huile fine et du graphite :-D

Le graphite est quand meme un tres bon glissant, je ne sais si on peu employer le terme de lubrifiant !

Il est super pour les serrures, en poudre tres fines, ne colle pas comme l'huile, Impeccable pour les serrures de voitures (ne gele pas et n'agglomere pas les poussieres.

Si quelqu"un en veut j'ai un petit stock :-D
Chris57
pilier
pilier
 
Messages: 821
Inscription: 06 Avr 2007, 22:25
Localisation: 57 Moselle (frontiere Lux)

Message non lupar Sanson » 22 Nov 2007, 19:18

Chris57 a écrit: Le graphite est quand meme un tres bon glissant, je ne sais si on peu employer le terme de lubrifiant !
Tu peux : il fait parti des lubrifiants solides.
Il a de nombreuses qualités.

C'est du carbone dont les molécules sont "maillés" 2 D (3 D, c'est le diamant qui est aussi un bon lubrifiant .....)

Ces petites écailles glissent les unes sur les autres.

Chris57 a écrit:Il est super pour les serrures, en poudre tres fines, ne colle pas comme l'huile, Impeccable pour les serrures de voitures (ne gele pas et n'agglomere pas les poussieres.
:smileJap:

Attention, toutefois en l'incorporant dans l'huile : Il peut donner lieu à une solution colloïdales (des grumeaux) et boucher des passages.

Chris57 a écrit: Si quelqu"un en veut j'ai un petit stock :-D
J'en ai un peu
Sanson
habitué
habitué
 
Messages: 217
Inscription: 10 Juin 2007, 18:15

Suivante

Retourner vers Supports, lubrification, éclairage et entretien

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités